El café - Nicomedes Santa Cruz

Publié le 29 Novembre 2021

Le café

J'ai la même couleur que toi et la même origine que toi
Nous sommes le parfum et l'essence et notre goût est amer
Tu as voyagé à New York avec un visa  du Zimbabwe
J'ai traversé mon tropique d'Avisinia aux Antilles

Je suis comme toi des graines
Je suis un grain de café

À l'époque coloniale
Tu m'as vu dans la brousse

Avec ma liane à la taille
Et mes pilbares arboricoles

Compagnon de mes maux
Je t'ai transplanté moi-même
Tu as émergé et j'ai progressé
Dans les meilleurs hôtels, ils t'ont dit
Comme tu sens bon et j'ai hoché la tête, oui mesié

Toi, en porcelaine fine, cigare pur et cognac
Moi en smoking, moi en queue de pie
Toi en sac, moi à la ruine
Tu es monté, je suis descendu

Sur les quais, je t'ai trouvé
Je t'ai vu être jeté dans la mer
Et je n'ai pas pu m'en empêcher
Je ne me suis pas jeté dans les eaux
Et nous avons rencontré l'ouvrier avec son café de charretier
Et parlé avec le travailleur

Nous avons fait le tour de la nation, nous avons parlé de révolution
Entre deux gorgées de café
J'ai pris la machette
J'ai hésité, tu m'as insufflé du courage

Et avec du sang, du feu et de la sueur
J'ai conquis ma liberté
Plus tard, plus tard, nous avons vu le poète
Loin, méditant, voulant réparer le monde

Avec un seul quatrain
Je me suis converti en peseta
J'ai roulé jusqu'à leurs pieds

Quels yeux j'ai illuminés
Quelle trilogie nous faisons, nous pauvres mendiants
Le poète et son café
J'ai la même couleur que toi et la même origine que toi
Nous sommes arôme et essence et amer est notre goût

Allez frères, courage

Le café nous demande la foi

Et Shangó et Ochún et Ecué demandent un cri qui vibre
Pour notre Amérique libre
Libre comme son café.

Nicomedes Santa Cruz tradition carolita

paroles originales

Rédigé par caroleone

Publié dans #Chanson du monde, #Chanson des peuples, #Afropéruviens, #Pérou

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article