Observations encourageantes dans l’État de Bahia (Brésil) de trois espèces menacées de passereaux

Publié le 27 Octobre 2021

Lors d'inventaires récents menés dans deux fragments non protégés de la forêt Atlantique, des ornithologues brésiliens ont observé les Cotingas porphyrion et cordonbleu et l'Araponga à gorge nue.

17/10/2021 | 

Cotinga cordonbleu (Cotinga maculata) mâle dans la Reserva Particular do Patrimônio Natural, située dans municipalité de Porto Seguro, dans l’État de Bahia (Brésil).
Photographie : Marc Cruz / Wikimedia Commons

La forêt Atlantique, ou mata atlântica, couvrait autrefois 150 millions d’hectares, du nord-est du Brésil au nord de l’Uruguay, le long de la côte atlantique et parfois loin à l’intérieur des terres, en plaine et en montagne (jusqu’à 1 600 mètres d’altitude). Du fait de son isolement du bassin amazonien par de vastes étendues de savanes et de conditions écologiques variées, en particulier l’altitude et le niveau des précipitations (entre 1 000 et 4 000 mm annuels), la forêt Atlantique présente une grande biodiversité et un fort taux endémisme, en particulier parmi les oiseaux. À cause de l’agriculture et du développement urbain, il reste aujourd’hui moins de 7 % de la surface initiale, répartis en portions souvent de petite taille et isolées les uns des autres. Les vestiges les plus vastes subsistent dans les secteurs plus escarpés et difficiles d’accès, comme la Serra Bonita, dans le sud de l’État de Bahia (lire La Serra Bonita, une zone méconnue pour observer les oiseaux de la forêt Atlantique).

la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Brésil, #Espèces menacées, #Les oiseaux

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article