Canada : La difficulté de faire le décompte des enfants autochtones morts dans les pensionnats

Publié le 3 Octobre 2021

Ka'nhehsí:io Deer

2021-10-02 | Mis à jour hier à 23 h 31

Un grand panneau orange avec le slogan « Chaque enfant compte » se dresse au milieu de la Première Nation de Kebaowek, une communauté anichinabée d'Abitibi-Témiscamingue, située au Québec, à 300 kilomètres au nord-ouest d'Ottawa.

On y trouve aussi le décompte de potentielles sépultures anonymes qui ont été découvertes jusqu'à maintenant, alors que plusieurs Premières Nations, établies d’un bout à l’autre du pays, effectuent des recherches à l’aide de radar à pénétration de sol sur les sites d’anciens sites des pensionnats.

Les dirigeants de Kebaowek espèrent que le nombre toujours croissant affiché sur ce panneau serve de rappel – même brutal – du nombre d'enfants qui ne sont jamais retournés chez eux.

la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Canada, #Peuples originaires, #Pensionnats autochtones

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article