Je suis une femme autochtone

Publié le 5 Septembre 2021

 

Je suis une femme autochtone, fille de la Mère Terre et du Père Soleil.

J'appartiens à une race avec une culture millénaire que je préserve aujourd'hui comme un trésor
Je vis avec ce qui m'entoure, avec la pluie, le vent, la montagne, le ciel...
Je suis heureuse dans ce paysage
J'ai le temps de compter les étoiles...
J'ai du temps pour mettre mes rêves à jour,
Danser avec les oiseaux en sentant l'air frais de l'aube et parler en silence avec les animaux, avec les plantes, avec les Esprits
Je sais comment semer avec la lune les fruits de la nourriture,
Teindre la laine pour fabriquer du tissu,
Faire de la médecine comme ma grand-mère me l'a appris,
Chanter pour le nouveau jour.
Je sais apprivoiser simplement, avec fidélité et tendresse...
Je suis une femme autochtone
Femme, comme la Terre Mère, fertile, silencieuse, protectrice et forte
Je sais quand mon monde est en danger,
Et je sais quand les choses sont bonnes ou pas.
Je ne comprends pas beaucoup de choses :
Les gens du gouvernement qui viennent avec beaucoup de promesses, des paroles en l'air, quand il y a des élections, et puis plus rien. Ceux qui viennent veulent changer mon monde, mes vêtements, ma spiritualité. Ceux qui nous volent. Ceux qui font des expériences sur nos enfants ou qui prélèvent leurs organes pour les riches pervers. Ceux qui mentent. Ceux qui nous enlèvent de la terre. Ceux qui nous exploitent. Ceux qui échangent l'art et les textiles contre de la nourriture ou de l'alcool et qui me paient une misère pour des mois de travail.
Je ne comprends pas ceux qui se lient d'amitié avec moi pour me soutirer des connaissances. Ceux qui viennent avec de grosses machines pour couper la forêt ; ceux qui font des trous dans la terre pour en tirer son sang. Ceux qui cachent des déchets dans des fûts dans la communauté pour nous contaminer. Ceux qui nous donnent des vaccins. A ceux qui font des expériences avec notre sang. Ceux qui sont de bonne foi et qui pensent qu'ils viennent nous aider à nous intégrer en mettant des câbles lumineux et en apportant la "boîte idiote" pour nous embrouiller. Ceux qui nous chaussent. Ceux qui veulent changer nos coutumes ancestrales. Ceux qui nous regardent comme si on était des cinglés et qui prennent des photos de nous. Ceux qui veulent qu'on danse pour de l'argent. Ceux qui viennent avec beaucoup de belles paroles pour construire des églises dans nos lieux sacrés. Ceux qui tentent de nous asservir avec des dépendances étrangères à nos cultures. Ceux qui entrent sur nos terres avec des armes pour nous chasser. Les étrangers qui viennent en tant que guérilleros pour nous affronter avec les militaires et qui partent ensuite protégés vers leurs terres lointaines... Parfois les choses empirent pour notre peuple, ils nous emprisonnent, ils nous tuent... Je ne comprends pas non plus ceux qui nous méprisent, ceux qui nous ignorent, ceux qui ne se soucient pas de nous et nous volent tout, même notre dignité.
Je suis une femme autochtone et je sais ce que je veux ; changer les choses ; ces choses qui font mal à l'intérieur et qui grossissent de plus en plus, comme l'impuissance, la destruction, les paroles non tenues, le manque d'amour et le sentiment d'être constamment violée.
J'ai envie de crier : - Laissez-moi tranquille... Je veux continuer à vivre simplement comme ça, avec la terre et les miens, ceux qui rient, ceux qui créent, ceux qui vibrent la vie telle qu'elle est, sans altérer les choses, ceux qui partagent, ceux qui caressent, ceux qui ne sont pas pressés et qui aiment sans rien attendre ; ceux qui ne s'ennuient pas.
Je veux qu'ils nous respectent.
Je suis une femme de la terre, forte comme l'arbre qui résiste au vent, comme le roseau dans le courant ;
Ferme comme la plus haute montagne ;
Fragile comme le colibri ;
Aussi douce que les couchers de soleil.
Je suis une femme autochtone, Fille aînée de la Terre et du Soleil, pour toujours et à jamais.
 
traduction carolita d'un texte pris sur la page fb de Javier Rodas

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Peuples originaires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article