Argentine - Río Negro : Une communauté mapuche récupère des terres dans la zone du projet forestier de Coopetel à El Bolsón

Publié le 2 Juillet 2021

C'est ce qu'a rapporté une communauté mapuche dans un communiqué publié le samedi 26 juin : " depuis le territoire d'Arroyo Las Minas, Arroyo La Horqueta et Alto Río Chubut, nous informons qu'aujourd'hui nous avons récupéré le territoire qui nous a été enlevé, d'abord par le Sede et ensuite par Coopetel, une coopérative téléphonique à El Bolsón. Celui qui a pris en charge le reboisement des plantes indigènes par des plantations de pins, provoquant un déséquilibre environnemental et spirituel dans le pu ngen mapu. Nous parlons d'un site sacré, le cimetière mapuche, où reposent nos pu kuifikecheyen, que nous devons protéger pour qu'ils ne continuent pas à être profanés lors de ventes successives de terres ou comme ce fut le cas cet été, enveloppés par le feu de l'incendie de forêt", a fait remarquer la communauté. Par ANRed.

"Depuis le territoire d'Arroyo Las Minas, Arroyo La Horqueta et Alto Río Chubut, nous informons qu'aujourd'hui nous avons récupéré le territoire qui nous a été enlevé, d'abord par Sede et ensuite par Coopetel, la coopérative téléphonique de El Bolsón. Qui était responsable de la forestation sur les plantes indigènes avec des plantations de pins, causant un déséquilibre environnemental et spirituel à pu ngen mapu", commence la déclaration, datée de "Puel Mapu, 26 juin 2021".

Dans le même ordre d'idées, la communauté mapuche a ajouté : "Nous informons les responsables de cette coopérative que nous laissons à l'extérieur de la clôture, sur la route de campagne, les objets qui se trouvaient dans la ruka, afin qu'ils soient enlevés dès que possible, et que nous ne permettrons pas à des personnes étrangères d'entrer dans le we, c'est-à-dire des personnes qui gèrent différemment de notre mode de vie mapuche".

En outre, la communauté a indiqué que l'action de récupération des terres dans la zone a été convenue "lors du trawn du mois de mai, auquel ont participé des communautés mapuche de la zone andine et du plateau, des activistes mapuche et des organisations environnementales, dans lequel il a été décidé de récupérer les territoires en défense du Ñuke Mapu".

Ils ont également rappelé que le site en question est "sacré, c'est un cimetière mapuche, où reposent nos pu kuifikecheyen, que nous devons protéger pour qu'ils ne continuent pas à être profanés lors des ventes successives de terres ou, comme ce fut le cas cet été, engloutis par le feu de forêt."

"Avec cette action, nous réaffirmons notre ascendance mapuche sur le territoire, renforcée dans la spiritualité de ce que nous avons vécu à cette date spéciale que nous appelons Wetripantu", conclut le communiqué.

traduction carolita d'un communiqué paru sur ANred le 29/06/2021

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article