Pérou : En réponse aux appels à l'intervention militaire, exiger le respect des résultats des élections

Publié le 10 Juin 2021

Source de l'image : Compte Facebook de Peru Libre - Pedro Castillo

Les organisations ont demandé que les résultats des élections soient respectés face aux allégations de fraude et aux menaces d'intervention militaire.

Servindi, 9 juin 2021 - Suite aux interrogations sur le processus électoral, les institutions de l'Etat et de la société civile ont appelé au respect des résultats des élections.

Cet appel intervient après des accusations de "fraude électorale" présumée de la part du parti Fuerza Ppopular et des secteurs connexes.

Les partisans du fujimorisme et les groupes de droite demandent sur les réseaux sociaux l'intervention des forces armées afin de ne pas tenir compte des derniers résultats qui donnent le président virtuel du Pérou au professeur Pedro Castillo Terrones.

Contre l'intervention militaire

A travers un communiqué publié sur les réseaux sociaux ce mercredi matin, le ministère de la Défense (Mindef) a rappelé que l'activité des forces armées est limitée à la défense de la souveraineté territoriale du pays.

La déclaration indique également que les forces armées "ne sont pas délibératives et sont subordonnées au pouvoir constitutionnel, de sorte que tout appel à violer ce mandat est indigne d'une démocratie.

Pendant ce temps, sur Radio Exitosa, le président du Jury national des élections (JNE), Jorge Salas Arenas, a appelé la population à rester calme et à ne pas se laisser guider par les fausses nouvelles.

"Maintenant, j'ai même lu que certains appellent à un coup d'État, c'est de la sédition, ils provoquent un acte séditieux, ils appellent l'armée et les forces armées à intervenir de manière séditieuse", a déclaré Salas Arenas.

Attitude vigilante

Dans le même ordre d'idées, la Coordination nationale des droits de l'homme (CNDDHH) exige le respect de la volonté populaire exprimée lors des élections, de l'institutionnalité démocratique et des droits.

Dans une déclaration, elle a exprimé son inquiétude face aux messages qui font état d'une fraude présumée lors des récentes élections, malgré les avis de félicitations des organes électoraux.

De même, elle a souligné que la mise en cause des procès-verbaux pour forcer la procédure d'un processus électoral institué constitue "une attaque contre l'institutionnalité démocratique".

Elle a également regretté le déséquilibre dans la couverture médiatique des deux candidats, qui affecte la liberté d'information et le droit à la liberté d'expression et de la presse des journalistes.

Enfin, elle a appelé à la vigilance des citoyens face aux décisions du Congrès de forcer une quatrième législature dans le but de faire des réformes constitutionnelles.

traduction carolita d'un article paru sur Servindi.org le 09/06/2021

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Pérou, #Elections

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article