Libération sans conditions

Publié le 5 Avril 2021

✮ « GEORGES IBRAHIM ABDALLAH DOIT ETRE LIBÉRÉ ! « en une du journal l’Humanité de ce 2 avril. Un article de deux pages lui est consacré au bas duquel le journaliste Pierre Barbancey conclut :

“Ce 2 avril marque les 70 ans de Georges Ibrahim Abdallah. Demander sa libération, dénoncer l’acharnement des gouvernements français successifs, porter son nom en une de notre journal, c’est aussi lui dire : “Bon anniversaire Georges !”

Et de rappeler l’assassinat de plusieurs représentants de l’OLP à Paris sans l’ombre d’une arrestation…

 « La dignité passe avant la liberté » titre un article libanais de alahednews dans lequel les arabophones pourront lire une interview de Robert Abdallah.

Il s’agit de rappeler que si Georges Abdallah a tenu debout pendant 37 ans dans les prisons françaises sans jamais se renier, il serait inconcevable d’attendre de lui, au bout d’une si longue résistance, un quelconque fléchissement dans sa détermination. La liberté sans la dignité n’a pas de sens.

Même le juge d’application de Tarbes, qui avait émis le 27 août 2014 un avis favorable à la demande de libération conditionnelle, avait relevé que les actes commis étaient politiques et qu’il était vain d’attendre qu’Abdallah les remette en cause.

A propos de reniement, de repentir ou d’excuses que l’on attendrait de notre camarade et qui jalonnent les nombreuses décisions judiciaires servant d’argumentation à leur refus de le libérer, rappelons-nous ce passage de la déclaration de Georges Abdallah à son procès de 1987 :

Rédigé par caroleone

Publié dans #prisonniers politiques, #Georges Ibrahim Abdallah

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article