Brésil : L'Apib commence la programmation de l'Acampamento Terra Livre 2021

Publié le 9 Avril 2021

Brésil : L'Apib commence la programmation de l'Acampamento Terra Livre 2021

Avec 25 jours d'activités, l'Acampamento Terra Livre 2021 est la plus grande mobilisation virtuelle des peuples indigènes au Brésil.

Art : ATL 2021

L'Articulation des Peuples Indigènes du Brésil (Apib) commence aujourd'hui (5) les activités du 17ème Campement Terra Livre (ATL). La plus grande mobilisation indigène du Brésil organise pour la deuxième année consécutive ses activités en ligne, réunissant des dirigeants de toutes les régions du pays dans un voyage de quatre semaines d'actions, qui intègrent l'"avril indigène". Le programme complet peut être consulté sur le site apiboficial.org et sera diffusé sur le facebook d'Apib (apiboficial), Mídia Índia (midiaindiaoficial) et Mídia Ninja (midianinjaoficial).

Avec le thème "Notre combat est toujours pour la vie, pas seulement le virus", l'Apib lance un appel à l'unité des peuples dans un contexte d'aggravation de la violence et de la pandémie de Covid-19. Selon les données du Comité national pour la vie et la mémoire indigènes de l'Apib, plus de la moitié des 305 peuples indigènes vivant au Brésil ont été directement touchés par la pandémie de Covid-19. Contaminant plus de 50 000 personnes et tuant 1031 autochtones, jusqu'au 4 avril 2021.

"Nous devons parler des virus qui nous tuent. La politique génocidaire du gouvernement Bolsonaro a aggravé la pandémie dans notre pays et la violence contre les peuples autochtones. En un peu plus d'un an de pandémie, les invasions de territoires indigènes ont augmenté, la déforestation a atteint des records alarmants et beaucoup de ces crimes se sont produits avec l'encouragement du gouvernement qui essaie à tout prix d'approuver des projets de loi, comme le PL de l'exploitation minière, et des décrets qui facilitent les crimes d'accaparement de terres", avertit Dinamam Tuxá, coordinateur exécutif de l'Apib.

Selon le rapport de l'Apib sur l'impact de la pandémie chez les peuples autochtones, publié en décembre 2020, le gouvernement fédéral est le principal agent de transmission du Covid-19 chez les peuples autochtones. "En l'absence de politiques efficaces pour faire face à la pandémie, nous affirmons que le gouvernement Bolsonaro a négligé son obligation de protéger les travailleurs et les usagers du sous-système de santé indigène et, de cette manière, a favorisé l'entrée du virus dans divers territoires. Nous soulignons qu'il est de l'obligation de l'organisme gestionnaire, le Secrétariat spécial pour la santé indigène (SESAI), de fournir les apports, la formation et les protocoles appropriés pour la sécurité des travailleurs et des utilisateurs", dénonce le rapport.

"Il est nécessaire de parler des virus qui nous tuent".

Selon la coordinatrice exécutive de l'Apib, Sonia Guajajara, ATL 2021 a pour message central l'union des peuples autochtones, la mobilisation et le renforcement des stratégies de dénonciation et de responsabilisation de la violence commise contre les peuples autochtones.

"L'ATL occupera tout le mois d'avril indigène avec une programmation très intense et nécessaire. Toutes les organisations indigènes de base qui composent l'Apib ont élaboré un programme d'activités auquel participent des dirigeants indigènes de tout le Brésil et d'autres pays. Il s'agira de la plus grande mobilisation de peuples autochtones jamais réalisée de manière large et participative. Nous ne pouvons pas nous éloigner de la lutte pour nos droits", déclare M. Guajajara.

Programmation

La vaccination de tous les autochtones vivant au Brésil, le protagonisme des femmes autochtones, la participation des peuples aux élections et aux espaces de pouvoir, l'exploitation minière, la santé des autochtones et la protection des peuples isolés sont quelques-uns des thèmes qui marquent la programmation d'ATL 2021.

Il y aura 25 jours de mobilisation suivis de plus de 60 activités en ligne. Les quatre semaines d'actions ont des thèmes pour chacune des périodes qui guident la programmation, qui a été construite par les organisations de base et les partenaires autochtones de l'Apib.

Avec le thème "Notre droit à l'existence", la première semaine d'activités est mobilisée par l'Articulation des peuples indigènes du Sud (Arpinsul), la Commission Guarani Yvyrupa (CGY) et la Grande Assemblée du peuple Guarani (Aty Guasu), ainsi que les partenaires de Mídia Ninja, qui promeuvent Emergências Amazônia, le Front parlementaire indigène et le mandat de la députée fédérale Joênia Wapichana.

Les discours chargés de racisme et de haine de Bolsonaro stimulent la violence contre les peuples autochtones, selon l'Apib, qui dénonce la paralysie des actions de l'administration présidentielle actuelle dans les actions qui devraient promouvoir l'assistance, la protection et les garanties des droits. Ce processus de violations a encouragé la construction de la programmation de la deuxième semaine de l'ATL, qui a pour thème Les vies indigènes comptent et a été construite par l'Articulation des peuples indigènes du Nord-Est, Minas Gerais et Espirito Santo (Apinme), l'Articulation des peuples indigènes du Sud-Est (Arpin Southeast) et la Fondation Oswaldo Cruz (Fiocruz) et l'Association brésilienne de santé collective (Abrasco).

"Il y aura 25 jours de mobilisation d'affilée avec plus de 60 activités en ligne".

Pour faire face à la pandémie de Covid-19, l'Apib et les organisations indigènes qui intègrent son articulation ont créé le plan "Urgence indigène", qui est le thème de la troisième semaine d'ATL 2021. La Coordination des organisations indigènes de l'Amazonie brésilienne (Coiab), qui fête cette année plus de trois décennies d'existence, et le Conseil du peuple Terena, qui a été actif dans la lutte contre la pandémie dans le Mato Grosso do Sul, sont les organisations qui mobiliseront le programme ATL entre le 19 et le 25 avril.

Pour clôturer le mois d'avril indigène, la programmation de l'ATL promouvra une série d'activités avec les femmes, les jeunes et les peuples indigènes et guidera les stratégies de plaidoyer international pour garantir les droits des indigènes.

Selon la coordination de l'Apib, le calendrier est susceptible de changer au fil des semaines et toutes les mises à jour peuvent être consultées sur le site web de l'Apib (apiboficial.org/atl2021/) et sur les réseaux sociaux de l'organisation. Grâce au site, il est possible de vérifier les activités et d'ajouter le calendrier à votre agenda Google pour ne pas manquer les transmissions.

traduction carolita d'un article paru sur le site du Cimi le 7/4/2021

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Brésil, #Peuples originaires, #APIB, #Acampamento Terra Livre

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article