Mexique : 1 786 indigènes sont morts à cause du COVID-19

Publié le 29 Décembre 2020

72 % des autochtones décédés avaient une comorbidité préexistante, car ils souffraient d'une ou plusieurs maladies chroniques.

Servindi, 28 décembre 2020 - Jusqu'à présent, 1 786 membres des peuples indigènes du Mexique sont morts des suites de la COVID-19.

C'est ce qu'a révélé Adelfo Regino Montes, directeur général de l'Institut national des peuples indigènes (INPI), qui a également indiqué que 12 526 cas positifs ont été enregistrés dans le pays parmi la population indigène.

L'INPI a indiqué que 72 % des indigènes décédés présentaient une comorbidité préexistante, car ils souffraient d'une ou plusieurs maladies chroniques.

Indigènes décédés

Trente pour cent des 1 786 indigènes qui sont morts de COVID-19 avaient une comorbidité, tandis que 26 % en avaient deux et 16 % en avaient trois ou plus.

Les principales comorbidités enregistrées dans cette population sont l'hypertension (30,92 %), le diabète (28,57 %), l'obésité (18,55 %) et les maladies pulmonaires obstructives chroniques (5,30 %).

Ainsi que le tabagisme (4,63 %) et l'insuffisance rénale chronique, qui a touché 4,04 % des indigènes décédés, entre autres.

Le directeur de l'INPI a expliqué que le plus grand nombre de décès était enregistré dans les États du Yucatan (266), d'Oaxaca (217), de l'État de México (138), de la ville de México (137) et d'Hidalgo (131).

Il a expliqué que c'est parce que, dans le cas du Yucatán et de l'Oaxaca, "c'est là que nous avons le pourcentage le plus élevé de population indigène dans tout le pays".

Alors que dans le cas de la ville de México, "c'est parce que c'est l'un des endroits où la maladie a le plus progressé."

Le Mexique compte également 12 526 cas positifs parmi la population indigène.

Cas enregistrés

D'autre part, Montes a indiqué que le nombre le plus élevé d'infections a été enregistré dans les États du Yucatan (2 273), d'Oaxaca (1 187), dans la ville de México (1 164), de San Luis Potosi (942) et dans l'État de México (939).

Bien qu'il ait souligné les barrières sanitaires mises en place par les communautés indigènes pour prévenir la contagion, il a également reconnu qu'il y a peu d'hôpitaux dans les régions indigènes.

Parmi les cas confirmés, il a noté que la majorité d'entre eux sont à domicile ou sont des employés, des travailleurs de la santé, des paysans et des commerçants.

Parmi les personnes infectées, on trouve également des retraités, des chômeurs, des étudiants, des travailleurs, des enseignants, des chauffeurs, des gestionnaires et des propriétaires d'entreprises, entre autres.

Enfin, M. Montes a indiqué qu'ils ont offert des conseils afin que les familles des défunts puissent accéder à un soutien financier pour les frais funéraires de 11 460 pesos.

traduction carolita d'un article paru sur Servindi.org le 28/12/2020

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #Peuples originaires, #Santé, #Coronavirus

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article