Brésil : Les indigènes Waiwai se blindent contre le Covid-19

Publié le 27 Décembre 2020


Mercredi 23 décembre 2020


Une cantine avec des réserves de nourriture a permis aux huit communautés participant au projet de s'isoler, de générer des revenus et d'assurer la sécurité alimentaire ; il n'existe aucune trace officielle de contamination avant la mi-décembre

Onze mois après l'arrivée de la pandémie au Brésil, le Covid-19 n'est pas entré dans la partie Roraima du territoire indigène Trombetas Mapuera, située dans le sud de l'État, à la frontière de l'Amazonas et du Pará. Les huit communautés Waiwai qui vivent sur le territoire ont pu faire barrage au coronavirus grâce à une formule simple : isolement et approvisionnement garanti. L'Association du peuple indigène Waiwai (APIW), avec le soutien de partenaires tels que l'Institut socio-environnemental (ISA), a créé une cantine avec les principaux produits de la ville, éliminant ainsi les déplacements et le risque de contamination.

"Le Covid n'est pas encore entré sur notre territoire et nous sommes très heureux. Le projet de cantine a permis de réduire les sorties des communautés vers la ville. Au sein des communautés qui nous ont fourni divers matériaux, notre barrière fonctionne très bien, grâce au soutien d'urgence. Aujourd'hui, la cantine est prise en charge par trois jeunes indigènes", a déclaré le président de l'APIW, Fernandinho Waiwai.

"Logiquement, on sait qu'il y a encore des mouvements de population dans les villes, car la cantine ne répond pas à tous les besoins des indigènes. Mais je souligne qu'au cours des neuf mois qui se sont écoulés depuis l'arrivée du virus au Brésil, il n'y a pas encore eu de contamination sur ce territoire. Ils ont tellement apprécié cette "action d'urgence" que la cantine devrait commencer à fonctionner de façon permanente même après la pandémie", a expliqué Felipe Reis, conseiller de l'Institut socio-environnemental (ISA), qui travaille avec les  Waiwai.

Les Waiwai habitent deux terres indigènes dans le Roraima : Trombetas  Mapuera et Waiwai. Dans le territoire indigène Waiwai, 61 cas de Covid-19 ont été enregistrés. Les indigènes malades ou souffrant de séquelles avaient des difficultés à se procurer de la nourriture car ils ne pouvaient pas travailler dans leurs fermes. En juillet, 55 familles ont bénéficié de paniers de nourriture de base envoyés avec le soutien de l'ISA, qui a également fait don de matériel sanitaire au District Sanitaire Spécial Leste (DSEI-L). Le Conseil indigène du Roraima (Cir) a également soutenu les communautés de ce territoire en leur fournissant de la nourriture, du matériel d'hygiène et de protection, comme des masques, du gel hydroalcoolique et des gants.

"Lors de l'apparition de la maladie dans le territoire indigène Waiwai, la présence de l'équipe de la DSEI, avec son concentrateur et sa bouteille d'oxygène, a été essentielle. L'envoi de nourriture aux personnes qui ne peuvent pas se permettre d'aller aux champs également. Moins urgent, l'achat de denrées pour la cantine qui a empêché Covid d'entrer dans le territoire indigène de Trombetas Mapuera a eu un impact très important, mais avec un accent sur l'action préventive", a déclaré Felipe.

Accessibles par la route, les communautés de la terre indigène Waiwai ont continué à accueillir un grand nombre de personnes en ville, et malheureusement aussi des personnes de la ville vers les villages, même si l'accès aux terres indigènes est limité par l'ordonnance n° 419 de la FUNAI.

En août, dans le cadre de la deuxième phase des dons de nourriture, 247 paniers de nourriture ont été envoyés aux deux terres indigènes Waiwai. "Il est conseillé aux chauffeurs de camion de se tenir à distance des indigènes  pendant la livraison. Le matériel et la nourriture envoyés sont mis en quarantaine et désinfectés à l'alcool. A l'arrivée, l'orientation est de faire une nouvelle hygiénisation. L'utilisation de masques est également recommandée et respectée. La garantie de livraison est assurée par la communication entre les dirigeants via Whatsapp, le téléphone, les photographies et les vidéos. Les organisations indigènes sont les boussoles des soutiens. Ils présentent les demandes en fonction de ce qui se passe dans les communautés", a expliqué le conseiller de l'ISA.

L'ISA a créé le portail en ligne Emergência Covid-19 pour informer les soutiens qui se produisent au sein des communautés indigènes. Une réponse de l'ISA et de ses partenaires dans la défense des peuples traditionnels contre la pandémie. Accès pour en savoir plus.

traduction carolita d'un article de l'ISA paru le 23/12/2020

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article