Mexique/Ayotzinapa : Les mères et les pères demandent le procès du capitaine Jose Martinez Crespo pour la disparition des 43 étudiants

Publié le 18 Novembre 2020


16 novembre , 2020 par Tlachinollan

Ayotzinapa, Guerrero, 16 novembre 2020 : Les mères et les pères des 43 étudiants disparus saluent le travail du bureau du procureur spécial pour l'affaire Ayotzinapa, du groupe interdisciplinaire d'experts indépendants et de la commission pour la vérité et l'accès à la justice pour les progrès réalisés dans les enquêtes. La présentation du capitaine Martínez Crespo dans le cadre de la procédure pénale en est un exemple.

Cependant, nous, les parents des 43 étudiants disparus, exigeons qu'un mandat d'arrêt officiel soit émis et que le capitaine José Martínez Crespo soit poursuivi, car sa responsabilité dans la disparition de nos enfants est évidente, pour les raisons suivantes

Le jour des événements, il était responsable des opérations et des patrouilles effectuées par l'armée mexicaine, arrivant à différents scénarios où nos enfants étaient attaqués.
Il était en contact avec les soldats qui suivaient nos enfants directement et par l'intermédiaire du C4 depuis leur arrivée à Iguala, donc, il connaissait en temps réel les agressions dont les élèves souffraient sans rien faire pour les éviter.
Il a recueilli des preuves de l'agression contre nos enfants qui n'ont jamais été présentées aux autorités chargées de l'enquête.
Il existe des preuves solides de son lien avec le groupe criminel Guerreros Unidos.
Des couvertures ont été publiées dans différentes parties d'Iguala qui indiquent qu'il appartient à ce groupe criminel.
Il n'y a donc aucun doute sur sa responsabilité dans l'affaire, les éléments ci-dessus sont suffisants pour que le capitaine soit jugé et, dans ce cas, qu'il réponde de ses liens avec un groupe criminel qui a attaqué nos enfants, d'avoir délibérément omis de prévenir les agressions des jeunes étudiants et d'avoir caché des preuves qui auraient permis de savoir où se trouvaient nos enfants.

Aujourd'hui, le pouvoir judiciaire fédéral et en particulier le deuxième tribunal de district de Toluca doivent agir de manière responsable, en analysant soigneusement les preuves et en émettant un ordre formel d'emprisonnement afin que le capitaine José Martínez Crespo puisse être tenu pour responsable de son implication dans la disparition et l'agression de nos enfants.

Nous exigeons que le Secrétaire à la Défense Nationale respecte la parole du Président de la République de ne couvrir personne et de ne pas entraver les enquêtes. Cette institution doit être claire sur le fait que des éléments attachés au 27ème Bataillon d'Infanterie sont impliqués dans l'agression contre nos enfants, elle doit donc contribuer en rendant transparent les actions des soldats dans la nuit du 26 septembre et en mettant à la disposition du Procureur Spécial et de la Commission pour la Vérité et l'Accès à la Justice toutes les preuves dont elle dispose en relation avec l'affaire.

Nous demandons également que le Bureau du procureur spécial pour l'affaire Ayotzinapa exerce une action pénale contre le capitaine José Martínez Crespo pour le crime de disparition forcée dans les plus brefs délais.

CORDIALEMENT

PARCE QUE VIVANT ILS LES ONT PRIS, VIVANT NOUS LES VOULONS !

Traduction carolita d'un article paru sur Tlachinollan.org le 16/11/2020

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Ayotzinapa, #Mexique, #Los desaparecidos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article