Pérou - Gregorio Mirabal : "Le nouveau vaccin s'appelle la gouvernance territoriale indigène"

Publié le 27 Septembre 2020

Servindi, 26 septembre 2020 - La présentation virtuelle du livre L'essence de notre existence jusqu'à l'extinction du soleil. Les expériences et les apprentissages en matière de gouvernance territoriale indigène en Amazonie ont été marqués par une réflexion sur les processus d'intégration des peuples indigènes.

Gregorio Mirabal, coordinateur général de la Coordination des organisations indigènes du bassin de l'Amazone (COICA), a déclaré que le livre "est inconfortable" parce qu'il contient des "histoires inconfortables" par rapport au modèle de développement actuel.

"Ce livre est inconfortable. Ces histoires sont inconfortables. Nos mots - quand nous parlons d'autodétermination, de gouvernance, d'autonomie - sont inconfortables pour ce modèle de développement qui détruit notre plus grande maloca, qui est la forêt amazonienne mère et la planète", a-t-il déclaré.

Il a également déclaré que le livre est un appel aux Etats pour qu'ils adoptent de nouvelles politiques publiques mais avec la participation des peuples indigènes à partir de leur autonomie et que les jeunes devraient prendre en charge la gouvernance et l'autonomie territoriale car il y a beaucoup de pression sur leurs territoires.

"En ce moment, nos territoires continuent à être vendus, découpés en lots, négociés sur la scène internationale, dans les banques. (...) face à cette industrie extractive, cette exploitation minière, cet élevage, ces incendies qui brûlent notre avenir et notre présent, je pense que ce livre est un appel à l'attention", a-t-il déclaré.

Un "nouveau vaccin"

Au cours de son intervention, le coordinateur général de la COICA a également évoqué la pandémie actuelle de COVID-19 qui a déclenché une nouvelle course pour un vaccin contre la maladie. Dans ce contexte, il a décrit le livre comme "un vaccin contre l'extractivisme et le modèle de développement actuel".

"Ce livre est un vaccin pour notre peuple. Nous devons mener un processus de vaccination dans tous les territoires du bassin amazonien avec ce vaccin, qui s'appelle la gouvernance territoriale indigène, et qui est la seule chose qui puisse nous sauver", a-t-il averti.

Il n'était pas non plus très optimiste quant à l'aide annoncée par les gouvernements. "Le soutien ne viendra pas. Nous devons la chercher dans nos propres territoires avec notre gouvernance territoriale indigène", a-t-il déclaré.

Dans le contexte actuel - selon Mirabal - le livre représente une pluie qui vient calmer une apocalypse.

"Cet appel à une gouvernance territoriale indigène doit être entendu très fort, il est nécessaire. Il est temps car notre histoire a été celle de l'extermination, de l'abandon, des invasions et de la colonisation", a-t-il ajouté.

Une expérience territoriale

Gregorio Mirabal a déclaré que si ces initiatives de capitalisation des expériences continuent à être promues, "environ 500 livres supplémentaires sortiront de l'expérience globale du bassin amazonien.

"Ils n'ont jamais eu l'occasion d'être publiés. Ce sont des histoires qui restent là dans les territoires. Que cette pluie ne s'arrête pas. Qu'elle devienne un fleuve et que le bassin de l'Amazone se mette en marche", a déclaré le coordinateur général de la COICA.

Enfin, le leader indigène a déclaré que la matrice d'autodétermination consiste à renforcer les normes ancestrales de gouvernance.

"Tant que nous serons clairs et renforcés, tant que nos autorités auront ce pouvoir, cette connaissance que leurs propres lois sont respectées, elles ne seront pas bafouées dans un tribunal, par un contrat pétrolier ou une négociation avec le gouvernement", a-t-il averti.

Téléchargez le livre gratuitement en cliquant sur le lien suivant :

(L'essence de notre existence jusqu'à ce que le soleil s'éteigne" (PDF, 200 pages)

À propos du livre

Le texte - qui est composé de 64 fiches en capitales de 22 dirigeants amazoniens de Colombie, d'Équateur et du Pérou - rassemble des enseignements importants de dirigeants, de techniciens et de leaders indigènes.

Le livre est également le résultat de l'application de la méthodologie appelée "capitalisation des expériences" créée par Pierre de Zutter il y a trois décennies, mais qui confirme son énorme utilité et sa validité pour les leaderships indigènes.

Il fait également partie des activités du programme de formation à la gouvernance territoriale autochtone coordonné par Forest Trends, sous les auspices de l'Agence norvégienne de coopération au développement (Norad) et de l'Initiative internationale norvégienne sur le climat et les forêts (NICFI).

traduction carolita d'un article paru sur Servindi.org le 25/09/2020

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article