Oeuvre collective : Tercer Festival de la Nueva Canción Latinoamericana (1984)

Publié le 10 Octobre 2020

En juillet 1984, le troisième festival de la nouvelle chanson latino-américaine s'est tenu au Colisée Julio César Hidalgo de Quito, en Équateur, organisé par la Casa de la Cultura Ecuatoriana et le Movimiento Ecuatoriano de la Nueva Canción, et a réuni des artistes de plus de vingt pays. Avec les disques capturés au cours de l'activité, plusieurs albums sont sortis, dont ce double LP publié au Mexique par Discos Pentagrama, qui comprend des interprétations de León Gieco, Grupo Raíz, Luis Eduardo Aute, Adrián Goizueta, Holly Near, Inti-Illimani, Diálogo Franco, Los Folkloristas, Noel Nicola, Pueblo Nuevo, Savia Nueva, Óscar Chávez, Tania Libertad, Vicente Feliú, Carlos Díaz "Caito", Silvio Rodríguez, Sweet Honey in the Rock, Enrique Males, Quinteto Tiempo et Luis Enrique Mejía Godoy.

C'est écrit à l'intérieur de l'album :

Sans aucun doute, l'événement culturel le plus retentissant cette année a été le troisième festival de la nouvelle chanson latino-américaine, organisé par la Casa de la Cultura Ecuatoriana (Maison de la Culture Equatorienne) et le Movimiento Ecuatoriano de la Nueva Canción (Mouvement Equatorien de la Nueva Canción).

Avec la participation de plus de vingt pays et près de cent cinquante artistes, solistes et groupes, cet événement a compté nuit après nuit pendant toute une semaine, avec un public qui ne descendait pas en dessous de huit mille spectateurs par jour.

Un public enthousiaste et fervent, profondément conscient de ce que le Festival a signifié en termes de réalisation d'une culture hispano-américaine authentique et complète, sa joyeuse solidarité avec l'événement n'a fait que démontrer à quel point nos peuples s'orientent vers une définition des valeurs qui sont l'expression réelle de ce qu'ils sont et de ce qu'ils veulent, de leur raison d'être et de leur destin historique.

Ainsi, parallèlement au développement artistique du troisième festival, des discussions théoriques ont eu lieu, à travers lesquelles des concepts ont été clarifiés, des problèmes ont été soulevés et une tentative a été faite pour esquisser une philosophie de la nouvelle chanson latino-américaine.

C'était le troisième festival, un événement artistique, un phénomène sans précédent, un extraordinaire élan spirituel, quelque chose qui devrait être analysé dans le contexte socioculturel non seulement de notre pays mais de tous nos peuples.

Edmundo Ribadeneira M.

(Directeur de la Maison de la culture équatorienne)

Liste des titres

01. Sólo le pido a dios [León Gieco] (4:13) par León Gieco
02. La voz [Felo] (3:45) par Grupo Raíz
03. Canción de la crítica [Luis Eduardo Aute] (4:46) par Luis Eduardo Aute
04. Eugenia [J. Rivas – Adrián Goizueta] (5:56) par Adrían Goizueta
05. Unidad [Holly Near – Adrienne Torf] (3:20) par Holly Near et Inti Illimani
06. Nacer de ti [M. Orestes – L. Franco] (3:19) par Diálogo franco
07. La maldición de Malinche [Gabino Palomares] (4:48) par Los folkloristas
08. Cuando salgas, luna llena [Noel Nicola] (2:37) par Noel Nicola
09. En qué lluvia feliz vivía yo entonces [G. Mora] (3:56) par Pueblo nuevo
10. Mercado de Testaccio [Horacio Salinas] (3:04) par Inti Iillimani
11. Ricardo Semillas [A.A.D.D.] (3:22) par Savia nueva
12. La niña de Guatemala [José Martí – Óscar Chávez] (3:24) par Oscar Chávez
13. Ven a mi encuentro [Victoria Santa Cruz] (3:28) par Tania Libertad
14. El colibrí [Anónimo] (3:08) par Vicente Feliú et Carlos Caito
15. Historia de las sillas [Silvio Rodríguez] (2:43) par Silvio Rodríguez
16. Biko [Bernice Regan] (2:48) par Sweet Honey in the rock
17. Canto para un niño de Agonchagüa [D.R.A.] (2:50) par Enrique Males
18. Tío Pedro [D.R.A.] (1:34) par Quinteto Tiempo
19. Un son para mi pueblo [Luis Enrique Mejía Godoy] (8:11) par Luis Enrique Mejia Godoy

traduction carolita du site Perrerac.org

Rédigé par caroleone

Publié dans #Nueva canción, #Chanson du monde

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article