Le COVID chez les indigènes mexicains a augmenté de 387% en deux mois

Publié le 4 Août 2020

Les peuples indigènes du Mexique sont passés de 899 cas de coronavirus en mai à plus de 5 400 au début du mois d'août. Le nombre de décès est également passé de 157 à 766 au cours de la même période. On estime que plus de 828 municipalités avec des indigènes ont été touchées par la pandémie dans ce pays.

Par Jose Diaz

Servindi, le 3 août 2020 - Bien qu'au début de la pandémie plusieurs communautés indigènes du Mexique aient pris des mesures drastiques pour empêcher l'entrée de possibles personnes infectées par le COVID-19, connu sous le nom de coronavirus, l'impact de cette maladie sur les peuples indigènes du Mexique a été inévitable au cours des derniers mois.

Selon les données officielles du ministère mexicain de la santé, au cours des deux derniers mois, le nombre d'infections à coronavirus a été multiplié par six dans les communautés indigènes. Alors qu'en mai il y avait 899 cas de COVID-19, après deux mois le nombre a dépassé les 5 400, tandis que le nombre de décès est passé de 157 à 766 dans la même période.

Vu en pourcentage, le chiffre est encore plus frappant, avec une augmentation de 387% des décès au cours des deux derniers mois. Les municipalités les plus touchées sont précisément celles qui sont connues pour être des destinations touristiques. Les trois plus touchées sont Valladolid (Yucatán), Centla (Tabasco) et Tamazunchale (San Luis Potosi).

Pour sa part, le message partagé par le ministère de la santé n'était pas exactement le plus encourageant : "même si nous avons essayé de protéger cette population, les efforts n'ont pas été suffisants et les inégalités structurelles et culturelles d'accès à la santé et à l'éducation, associées à une forte discrimination, n'ont pas permis de progresser dans leur bien-être et l'impact de ces déterminants sociaux se reflète maintenant dans la pandémie actuelle.

Population vulnérable

Avec ces chiffres, le Mexique devient l'un des pays dont la population indigène est la plus touchée par la pandémie de coronavirus, seulement dépassée par la situation des peuples indigènes du Brésil. Jusqu'à présent, depuis mars, la maladie s'est étendue à 828 municipalités ayant une présence indigène dans le pays.

Les secteurs les plus touchés de la population indigène sont les femmes au foyer, les agriculteurs, les vendeurs de rue, les retraités et les pensionnés, ainsi que les infirmières ou les personnes travaillant dans les centres de soins pour le coronavirus. Ils constituent tous 30 % de la population originaire touchée par cette maladie.

Historiquement négligés par les services de santé dans la plupart des pays d'Amérique latine, alors que nombre de leurs territoires sont devenus des destinations touristiques réputées, les peuples indigènes sont confrontés à l'une des pires étapes de leur vie depuis des siècles. Les résonances coloniales d'une pandémie qui pourrait générer un ethnocide potentiel - cette situation sera-t-elle atténuée ?

traduction carolita d'un article paru sur Servindi.org le 03/08/2020

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Peuples originaires, #Mexique, #Santé, #Coronavirus

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article