Equateur - Des collectifs proposent des mesures pour faire face à la pandémie et au capitalisme

Publié le 3 Août 2020

Servindi, 31 juillet 2020 - Les groupes sociaux qui se sont unis au sein du Parlement plurinational des peuples, dominé par la majorité, ont présenté la "Minga por la Vida", une proposition sociale, politique et économique qui répond à la crise générée par la pandémie et le système capitaliste.

La proposition Minga por la Vida a été formulée en 2019 en réponse aux demandes de la grève nationale équatorienne ; toutefois, le document a été mis à jour en fonction des circonstances nouvelles et variées de l'urgence sanitaire.

L'initiative a été conçue par des travailleurs, des indigènes, des paysans, des femmes et d'autres organisations sociales pour affronter la politique au service des banques et du Fonds monétaire international (FMI). 
C'est ce qu'a déclaré José Villavicencio, président de l'Union générale des travailleurs, lors de la présentation de la proposition, le 30 juillet dernier. 

Les groupes sociaux qui composent le Parlement plurinational des peuples sont la Confédération des nationalités indigènes de l'Équateur (Conaie), le Front uni des travailleurs (FUT) et le Front populaire, entre autres mouvements et collectifs.

Minga pour la vie

Dans cette initiative, les groupes sociaux demandent des mécanismes de redistribution de la richesse afin de s'assurer que les classes économiquement autonomes contribuent à surmonter la crise financière causée par la COVID-19.

Ils proposent donc que 270 groupes économiques contribuent à hauteur de 1 % de leurs actifs et préconisent en même temps un impôt de 2 % sur la fortune individuelle. 
À cet effet, ils demandent la création d'une loi fiscale sur les grandes fortunes, car l'économie équatorienne va chuter de 9,6 % cette année, selon la Banque centrale de l'Équateur.

Cela signifie que l'avenir immédiat de la grande majorité des équatoriens est sans espoir, car ce chiffre va accroître les inégalités auxquelles le pays est déjà confronté.

Pour maîtriser la crise générée par la pandémie et l'ordre capitaliste, ils proposent l'universalisation d'un système de sécurité sociale et d'un revenu de base.

Ils demandent également que des initiatives soient développées pour soutenir l'emploi, car 61 % des équatoriens n'ont pas d'emploi formel.

Ils défendent également la production agricole et les droits des femmes et du mouvement LGBT, car dans la Minga por la Vida, l'aspect principal est de mettre l'être humain au centre.

Pour lire l'initiative Minga por la Vida, vous devez la télécharger à partir du lien suivant : (non traduit)

traduction carolita d'un article paru sur Servindi.org le 31/07/2020

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article