Cosmovision Totonaque : Les dieux totonaques

Publié le 8 Août 2020

Pour les Totonaques, le monde est composé de trois niveaux :

  • Akgapun Ciel
  • Tiyat Terre
  • Kalinin Le monde souterrain 

Les dieux principaux sont au Ciel, ils ont à leur service une série de dieux secondaires qui se rapportent à la terre, à l'air, à l'eau et au feu.

Les dieux secondaires, qui sont situés au deuxième niveau - la Terre - où vivent les hommes, ont à leur tour une série de divinités mineures appelées "propriétaires".

Akgapun, le ciel

Il abrite les principaux dieux, les créateurs de la nature, des animaux et de l'homme. Ce sont le Soleil, la Lune, les Étoiles et le Tonnerre.

Chichiní, le Soleil : "celui qui réchauffe", est le dieu principal, le plus respecté par les Totonaques. Il est masculin et de feu : "il est fait de feu brûlant, il est pur feu". Il domine le Propriétaire de la Terre, le Maïs et la Milpa, ainsi que la Pluie.

La Danse des Voladores est dirigée vers le "Père Soleil". Lorsque le caporal se tient au sommet de la plate-forme du tronc volant, il parle au Dieu Soleil afin que ses descendants qui viennent en vol soient protégés. "Les Voladores sont les fils du Soleil", le caporal est un prêtre qui représente le Soleil, chacun des Voladores en descendant représente les rayons du Soleil. Les voladores se manifestent également comme des oiseaux, par les ailes ; la couleur rouge fait référence au Soleil.

Papa', la Lune : il est masculin, froid, fait d'eau (glace), associé à la couleur blanche. Le premier homme, l'homme de toutes les femmes qu'il domine ainsi que les sorciers.

Rival du Soleil, les éclipses font partie de la lutte cosmogonique entre Papa' et Chichiní.

Staku, les étoiles : ce sont les gardiennes, elles veillent le jour et la nuit pour ne pas faire revivre les pierres et les arbres qui sont pour les Totonaques des monstres, des bêtes, des "âmes endormies" qui veulent commander et peuvent revivre à tout moment et devenir un être qui va affecter les hommes.

Avec la naissance du Soleil, les habitants du monde antique sont devenus des pierres et des arbres. Lorsque ce Soleil sera terminé, ils retrouveront leur forme originale et mangeront les hommes actuels.

En plus d'être vigilantes, les étoiles annoncent des phénomènes naturels ou des catastrophes, de bonnes journées pour semer et "il y a une étoile qui sait ce qui va se passer, elle est la première à tout savoir".

"Les étoiles ne sont ni masculines ni féminines".

 

Représentation de Tajin sur le site du même nom.

Tajin ou Aktsini, Dieu du tonnerre : Il est le plus fort des êtres dans le ciel. Il se manifeste par le tonnerre : "Le tonnerre est comme un homme puissant et fort. Il est puissant parce qu'il peut mettre le feu à un arbre et tuer une personne.

Tajin est un guerrier, qui a le pouvoir sur les nuages, la pluie, l'eau et le vent. "Il fait pleuvoir et influence le champ de maïs."

 

Aktsini (Tajin). Illustration de Gabriela Varela

Tiyat, la Terre

Le deuxième niveau dans l'organisation du monde, le lieu où vivent les hommes et où se déroulent la plupart des phénomènes naturels. Il existe une série de divinités secondaires qui s'identifient à chacun des éléments de la nature et sont appelées indistinctement "propriétaires" ou "dieux".

Les propriétaires (puchinanine) sont liés à un aspect quelconque de l'environnement naturel, ils ne sont pas des créateurs ; ils sont responsables ou gardiens de l'environnement naturel.

"Xpuchina Tiyat" (propriétaire de la terre), "Xpuchina Lhkuyut" (propriétaire du feu), "Xpuchina Chuchut" (propriétaire de l'eau) et "Xpuchiná Un" (propriétaire du vent), sont les quatre principaux propriétaires ; cependant, les éléments naturels tels que le maïs, les montagnes et les animaux, entre autres, en ont également un.

Ils sont mauvais s'ils ne reçoivent pas d'offrandes, la plupart veulent de l'encens, des boissons alcoolisées, des bougies, du tabac et des tamales. Il faut également leur demander des "autorisations" pour couper un arbre, chasser ou planter.

Il y a des idoles, pulakgtumi, des représentations des propriétaires gravées dans la pierre : "Les idoles sont sacrées, on ne joue pas avec elles, elles représentent les propriétaires. Vous les priez, les nourrissez, les mettez au soleil ou les lavez pour demander la pluie".

Kalinin, le monde souterrain

Xpuchiná Nin est le propriétaire du troisième niveau, il entretient des relations avec les chamans, travaille pour le mal et conduit les gens à la mort. Il est aidé par Tlajaná, une divinité métisse et divine, une sorte de diable ou de démon semblable à la religion catholique, qui invite les gens à faire des choses qui les mèneront à la mort. Il y a aussi Nitlan Un, le mauvais air qui rend les gens malades.

En outre, la culture Totonaque vénérait des dieux communs à d'autres cultures méso-américaines comme Mictlantecuhtli, Tlaloc, Quetzalcoatl, Xipe Totec ou Xochipilli.

Mictlantecuhtli, Dieu de la mort et Tlaloc, Dieu de la pluie. Sculptures situées à El Zapotal, Veracruz, Mexique.

Origine du monde

Les Totonaques supposent que l'origine du monde se trouve dans le mythe du cinquième soleil, où il est raconté que 400 dieux se sont réunis et ont allumé un feu ; des deux frères convoqués, l'un a osé se jeter dans le feu et de lui est né Chichiní (Soleil) ; l'autre frère qui avait hésité s'est jeté dans le feu, mais celui-ci était déjà éteint et il ne restait que des cendres ; il a également été envoyé au ciel, il sera Papa' (Lune). Les deux frères se battent toujours, ce sont des hommes ; papa" rend visite aux femmes tous les 28 jours. L'éclipse du soleil ou de la lune fait partie de cette lutte cosmologique, et elle devient aussi un indicateur ethnique.

sources

La jerarquía de los dioses totonacos.

Héctor Manuel Enríquez Andrade

Instituto Nacional de Antropología e Historia, 2018.

traduction carolita du site Pueblos originarios.com

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article