Chili - Voici les mots de notre autorité ancestrale Machi Celestino Cordova, qui fait une grève de la faim en cas de décès.

Publié le 11 Août 2020

10/08/2020.- Mapuexpress.- Voici les mots de notre autorité ancestrale Machi Celestino Cordova, qui fait une grève de la faim en cas de décès.

Ainsi, le Machi pointe dans un message de sens : "Je suis vraiment désolé de devoir vous donner mon dernier message dans les derniers jours qu'il me reste pour mon sacrifice, de manière définitive, afin que ce soit une fierté pour moi de donner ma vie pour mon peuple Mapuche, pour notre croyance spirituelle qui est sacrée par-dessus tout, afin qu'il ne faille jamais y renoncer, et surtout, en raison de ma condition de Machi, c'est mon devoir surnaturel dans le monde spirituel, afin que ma mort soit plus rapide, je me suis mis à disposition pour reprendre la grève sèche à tout moment et ainsi mon issue ne sera pas lente".

Dans l'audio, il ajoute : "Jusqu'à mes derniers jours, je rappellerai à l'État chilien que je ne suis pas d'accord avec le massacre de nos ancêtres, que je ne suis pas d'accord avec l'appauvrissement spirituel, culturel, socio-économique de notre nation mapuche depuis l'arrivée de l'invasion, à l'heure actuelle, depuis janvier 2013 l'État chilien, par le biais de son institution policière, m'a privé de mon rewe, de ma famille, de ma communauté, de mon territoire, de tous mes patients à qui je donnais la vie et la santé, étant une autorité spirituelle mapuche.

De même, il souligne "Mais le temps est venu de rendre justice à tous les peuples autochtones du monde et à tous les peuples opprimés, il est donc surnaturellement prédestiné que nous vivions déjà le renouveau dans le monde".

Enfin, il déclare : "tout en remerciant profondément la vie, je suis reconnaissant d'apporter une petite contribution à la lutte de notre peuple et d'être au service de l'humanité... J'espère seulement que vous continuerez à exiger de l'état chilien par tous les moyens, que l'on nous rende notre territoire mapuche ancestral et toute la dette historique envers les peuples indigènes, et qu'il n'y aura pas d'autopsie après ma mort."

audio en castillan sur le site :

traduction carolita d'un communiqué paru sur Mapuexpress le 10/08/2020

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article