Brésil : Le peuple Tapuio ou Tapuia

Publié le 26 Juin 2020

 

image

Peuple autochtone du Brésil vivant dans les états de Goiás, Ceará et Rio Grande do Norte. Leur histoire est liée à la fondation du village de Carretão.

Le village de Carretão

Le village de Carretão a été créé par l’administration coloniale de l’état actuel de Goiás pour recevoir les indiens Xavante. Cette initiative visait à limiter les incursions constantes des indiens dans les camps de chercheurs d’or envahissant peu à peu le territoire.

L’accord de paix a lieu dans le contexte d’une politique coloniale moins agressive proposant de remplacer la guerre et l’asservissement des indiens hostiles à la colonisation en les faisant vivre avec des blancs dans des villages construits similaires aux villages européens.

Population : 193 personnes (2014)

Le nom

Le nom tapuio n’est pas une expression ethnique mais une expression d’identité donnée par d’autres résidents de la région. Ce n’est pas une autodésignation.

Localisation et terres indigènes

  • T.I Carretão I – 1666 hectares, 197 personnes, réserve homologuée dans l’état de Goiás. Villes : Nov América, Rubiataba.
  • T.I Carretão II – 77 hectares, 162 personnes, réserve homologuée dans l’état de Goiás. Ville :Nova América.
  • T.I Mundo Novo/Viração – 2176 personnes, en cours d’identification. Etat du Ceará. Villes : Monsenhor Tabosa, Tamboril. 3 peuples y vivent : Potiguara, Tabajara, Tapuio.
  • Réserve Santuário Sagrado dos Pajés /Pajés Santxié Tapuya – 32 hectares, réservée, Brasilia DF. 3 peuples : Kariri-Xokó, Tapuio, Tuxá.

Intérieur d'une oca au sanctuaire des Pajés - Por Marcello Casal Jr./Agência Brasil - [1], CC BY 3.0 br, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=30512869

Simão, chefe dos Tapuio, Terra Indígena Carretão I, Goiás. Foto: Rita Heloísa de Almeida, 1980

Au XVIIIe siècle lorsque des parties de différents peuples indigènes de la région se sont installés à Carretão, ils ont perdu leur autonomie tribale.

Ce peuple ethniquement mixte est le résultat de la résistance des peuples autochtones au processus de pacification au XVIIIe siècle.

Ils reconnaissent avoir un lien identitaire avec les 4 matrices indigènes : Xavante, Kayapó, Xerente et Karajá-Javaé qui étaient confinées dans le village de Carretão.

Depuis les années 1940 les Tapuios sont impliqués dans des conflits fonciers.

A la fin des années 1970 ces personnes sont refait surface sur la scène régionale et nationale revendiquant la reconnaissance de l’identité indigène et des droits qui lui sont rattachés par l’organisation de la Funai.

Au milieu des conflits générés par la relation interethnique, les Tapuios ont créé des stratégies d’adaptation avec la société environnante et la Funai.

Des récits oraux des Tapuios enregistrés dans ce contexte sont devenus des sources fondamentales pour comprendre comment ces personnes articulaient les langues et les actions qui mettaient en évidence leurs stratégies et pratiques socioculturelles les amenant à formuler des projets sociaux dans le monde contemporain.

Pour en savoir plus sur la culture de ce peuple, il y a cet article du blog sur le peuple Xavante : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Peuples originaires, #Brésil, #Tapuio, #Tapuia

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article