Pérou - COVID-19 - Le peuple Yanesha toujours sans protocole d'urgence

Publié le 7 Mai 2020

Servindi, 6 mai 2020 - Plus de 15 000 membres indigènes de la Grande Nation Yanesha, un peuple originaire de la selva centrale du Pérou, sont abandonnés à leur sort dans la lutte contre le COVID-19.

Plus de 50 jours après la déclaration de l'état d'urgence par le gouvernement péruvien, il n'existe toujours pas de protocole d'urgence adapté à la réalité de la région amazonienne pour répondre et faire face à la pandémie dans les communautés indigènes Yanesha.

Et ce malgré le fait qu'ils soient extrêmement vulnérables, selon le dernier recensement 2017.

Par l'intermédiaire de Historias Móviles, Rafael Soto, membre de la communauté indigène de Tsachopen, située à Oxapampa, Pasco, explique les difficultés qui seraient causées par un scénario d'infections par COVID-19 dans certaines des 36 communautés du peuple Yanesha.

De même, Soto appelle les autorités, en particulier la Présidence du Conseil des Ministres (PCM), le Ministère de la Culture (MINCUL), le Ministère de l'Education (MINEDU) et le Ministère de la Santé (MINSA) à sensibiliser, à se préoccuper et à s'occuper de leur population en temps utile pour empêcher la pandémie de se propager dans les communautés indigènes.

"Nos enfants sont l'avenir, mais ils sont aussi le présent. Nous ne pouvons pas attendre qu'un enfant meure ou qu'un cas se produise dans une communauté", a déclaré M. Soto.

De même, le membre de la communauté a exprimé sa grande inquiétude et s'est exclamé que s'il y avait une personne infectée dans sa communauté, ce serait catastrophique puisqu'ils n'ont pas les ressources ou l'équipement pour la soigner.

"Je suis sûr que s'il y a un cas dans l'une de nos communautés indigènes, ce sera catastrophique", a déclaré Rafael Soto.

"Pour sortir une personne d'une communauté, nous devons marcher environ huit ou dix heures et être en mesure de l'emmener à l'hôpital. Nous sommes maintenant arrivés à Oxapampa et nous n'avons pas l'équipement nécessaire pour pouvoir traiter les personnes atteintes de COVID-19," a déclaré Soto.

Traduction carolita d'un article paru sur Servindi.org le 05/05/2020
 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Peuples originaires, #Pérou, #Santé, #Coronavirus, #Yanesha

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article