Cuba toujours solidaire, États-Unis toujours égoïstes. Editorial de Lucha Indígena 165

Publié le 8 Mai 2020


 

Servindi, 6 mai 2020 - Nous partageons l'éditorial "Cuba toujours solidaire et Etats-Unis toujours égoïstes" de la publication Lucha Indígena N° 165, un mensuel dont le directeur est Hugo Blanco Galdós et le rédacteur en chef Enrique Fernández Chacón. Ceux qui souhaitent acquérir la version imprimée peuvent la trouver aux kiosques à journaux centraux. A la fin de cette note, vous pouvez télécharger l'édition virtuelle complète en pdf.

Cette édition traite de la pandémie de COVID-19 au Pérou, du manque d'action de l'État pour y faire face, ainsi que de la pauvreté et de la faim auxquelles de nombreuses personnes sont confrontées chaque jour et qui ont été aggravées par l'état d'urgence.

Cuba toujours solidaire et les États-Unis toujours égoïstes

La pandémie de coronavirus a servi à montrer la grande solidarité de Cuba et l'égoïsme du gouvernement américain.

L'entreprise d'importation et d'exportation de produits médicaux du ministère de la Santé publique de Cuba a déclaré que "Acheter sur des marchés lointains sur une base obligatoire et devoir faire face à l'augmentation des prix à l'importation de médicaments, de réactifs, d'instruments médicaux, de matériel consommable, d'équipements et de pièces de rechange, devient le quotidien et l'impact fort du blocus", en référence au blocus américain de Cuba.

Heureusement, Cuba a des pays frères qui entretiennent des relations étroites de collaboration et de solidarité et qui sont prêts à apporter le soutien nécessaire dans des situations comme celles-ci, mais on ne peut ignorer que les processus sont de plus en plus coûteux et retardés, et c'est la population latino-américaine qui en souffre directement.

L'ambassadeur cubain en Chine a déclaré que la fondation de M. Jack Ma, un homme riche d'Asie, a essayé d'envoyer le mois dernier à Cuba 100.000 masques et 10 équipements pour diagnostiquer le COVID-19, ainsi que des respirateurs artificiels et des gants.

Malheureusement, le transporteur de fret américain Aviacion Airlines a refusé de transporter les matériaux parce que le gouvernement américain a imposé un embargo commercial contre Cuba.

Précisément, nous connaissons tous les bêtises que le président Trump dit comme recommandations pour lutter contre la pandémie.

Les organisations de défense des droits de l'homme ont exhorté les États-Unis à lever les sanctions contre Cuba et d'autres pays pendant la pandémie de coronavirus afin de permettre un plus grand flux d'aide.

Nous rions tous des absurdités que "l'expert médical Trump dit sur la façon de guérir le coronavirus. Le cinéaste américain Oliver Stone a accusé son pays d'origine, les États-Unis, de transformer le nouveau coronavirus en une arme contre Cuba et d'autres pays.

Cuba avait averti en août 2019 que "le gouvernement des États-Unis a déployé, depuis l'année dernière, une campagne intense et préjudiciable contre la collaboration médicale que Cuba offre, combinée à la menace de sanctions contre les dirigeants cubains et à des pressions contre les États d'accueil pour qu'ils s'en passent".

Il faut souligner que cette attitude yankee ne concerne pas seulement Cuba, mais principalement les autres pays d'Amérique latine qui bénéficient de la solidarité cubaine.

Le gouvernement américain, à son tour, empêche l'utilisation de l'interféron cubain, qui s'est avéré efficace dans la lutte contre le Covid-19. 

La publication

Lucha Indígena 165 (PDF, 12 páginas)

traduction carolita d'un article paru sur Servindi.org le06/05/2020

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article