Amazonie colombienne - Le Covid-19 menace d'éteindre la sagesse indigène ancestrale de l'Amazonie

Publié le 16 Mai 2020

Contagio radio
15 mai 2020 0


A Leticia, en Amazonie, le premier cas de Covid-19 a été connu le 17 avril, un mois plus tard, les registres ont atteint 718 personnes, soit une augmentation de 213%. En un seul jour, 191 nouveaux cas ont été enregistrés, faisant de Leticia la quatrième ville avec le plus de décès en Colombie. Une région où 75 % de la population est indigène et vit dans des promontoires urbains et des établissements ruraux.

Alors que six peuples indigènes de l'Amazonie ont été touchés par le virus, l'Organisation Nationale Indigène de Colombie (ONIC) a averti que 384 communautés de la région sont exposées au risque d'infection, en raison de leur proximité avec les frontières du Pérou et du Brésil, soulignant que les conditions d'inégalité et l'absence de l'État sont essentielles pour comprendre la propagation de la contagion.

"Leticia est une triple zone frontalière, elle est liée à Tabatinga au Brésil et à Santa Rosa au Pérou", pays dans lesquels leurs gouvernements respectifs ont établi des politiques frontalières qui sont "erratiques et insuffisantes pour faire face à la pandémie actuelle", déclare Luisa Sarmiento, présidente de la Fondation Tejiendo Amazonas.

La population de l'Amazonas n'a aucune garantie économique ou sanitaire
Luisa Sarmiento explique que jusqu'à présent, il n'y a que des cas confirmés à Leticia et Puerto Nariño, cependant, 90 habitants du département sur 10 000 ont été diagnostiqués avec le Covid-19, selon l'Institut National de la Santé, un taux très élevé car "les connaisseurs et les gardiens du savoir culturel des peuples indigènes sont en train de mourir. 

"C'est une population vulnérable qui est le produit de divers scénarios historiques et contextes actuels", notamment la précarité du service de santé et l'absence de médecine occidentale dans les territoires ethniques et éloignés", et bien que le virus n'ait pas atteint ces régions éloignées, s'il y parvenait, il serait dévastateur.

La présidente de Tejiendo Amazonas souligne qu'il n'y a pas non plus de garanties économiques pour les populations indigènes qui manquent d'eau, et qui doivent parfois choisir entre l'argent pour la nourriture ou pour du savon ou de l'alcool avec lesquels ils peuvent se laver les mains et le corps. 

À cela s'ajoute le manque de ressources sanitaires à Leticia, car il n'y a que deux hôpitaux avec un total de 68 lits pour l'hospitalisation et seulement huit pour les soins intermédiaires. Le 20 avril dernier seulement, une trentaine de médecins et spécialistes de l'hôpital San Rafael ont démissionné en raison du manque de garanties de travail et d'équipements et instruments.

Plusieurs groupes au Congrès ont déjà demandé que le gouvernement national adopte des mesures différenciées et une attention particulière pour contrer la pandémie, y compris le contrôle des frontières. À cet égard, Luisa Sarmiento souligne que ces mesures doivent avoir une orientation ethnique et interculturelle qui inclut leur langue, leur cosmogonie et être en accord avec la réalité de cette région du pays.

Source d'origine  Contagio Radio

traduction carolita d'un article paru sur Desinforménonos le 15 mai 2020

https://desinformemonos.org/covid-19-amenaza-con-extinguir-la-sabiduria-indigena-ancestral-del-amazonas/

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article