Macron prépare un déconfinement taillé pour le patronat

Publié le 14 Avril 2020

Le 13 avril, Macron a annoncé le début progressif du déconfinement pour le 11 mai. Mais la manière dont il l’a fait révèle les contradictions typiques d’un État capitaliste qui constate qu’il est dépassé par la situation. Des contradictions qui auront de lourdes conséquences.

D’un côté, Macron veut satisfaire le patronat et les économistes partisans de la "relance de la croissance" dans les plus brefs délais. D’autre part, il doit écouter les exhortations du corps médical à prolonger le confinement tant que le pays n’aura pas les moyens de pratiquer un dépistage massif.

Le résultat est donc un compromis entre notre santé et les profits des entreprises : une réouverture des écoles pour permettre aux parents d’aller travailler... mais pas des cafés et des cinémas par exemple. Et des tests de dépistage pour les personnes présentant des symptômes... alors que le virus est fondamentalement propagé par les "porteurs sains" que sont les enfants et les personnes asymptomatiques !

Résultat : l’épidémie repartira à la hausse. Le système hospitalier sera de nouveau débordé. Nous connaîtrons des périodes de reconfinement.

la suite

Rédigé par caroleone

Publié dans #santé, #Capitalisme, #Coronavirus

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article