Brésil : Le peuple Tuxá

Publié le 12 Mars 2020

 

image

Peuple autochtone du Brésil vivant dans les états de Bahía et Pernambuco, principalement dans la ville de Rodelas dans l’état de Bahía, dans un village urbain de plus de 60 maisons.

Ils occupaient autrefois plusieurs îles surtout Ilha da Viúva (île des Veuves) sur le fleuve São Francisco qui constituait un petit territoire agricole.

Cette île a été submergée pour la construction de la centrale hydroélectrique d’Itaparica.

Avec leurs terres inondées, les Tuxá ont été transférés dans 3 zones différentes, un groupe vivant à la périphérie de la municipalité d’Ibotirama (zone indigène Tuxá d’Ibotirama), un autre groupe dans la municipalité de Rodelas (zones indigènes Tuxá de Rodelas et de Nova Rodelas) ces deux groupes étant dans l’état de Bahía et le dernier groupe sur la rive droite du rio Moxotó près de la municipalité d’Inajá dans le Pernambouco où se trouve la Terre Indigène Tuxá de la Fazenda Funil.

Population 

1703 personnes (2016)

Terres habitées/terres réservées

  • Fazenda Remanso – 327 hectares, réservée. Ville : Muquém do São Francisco.
  • Fazenda Sitio – 414 hectares, réservée. Ville : Banzaê.
  • Ibitirama – 2019 hectares, 792 personnes, réservée. Ville : Ibotirama.
  • Nova Rodelas (zone urbaine), 104 hectares, 409 personnes. Acquise pour établissement.
  • Riacho do Bento – 4032 hectares, 708 personnes, réservée. Ville : Rrodelas.
  • Santuário Sagrado dos Pajés /Pajé Santxiê Tapuya – 32 hectares, réservée. Ville : Brasilia. 3 peuples y vivent : Kariri-Xokó, Tapuia, Tuxá.
  • Tuxá de Inajá/Fazenda Funil – 1671 personnes, réservée. Villes : Inajá, Mata Grande.
  • Tuxá de Rodelas – 4392 hectares, 1141 personnes, réservée. Ville : Rodelas.
  • Tuxá de Surubabel – en cours d’identification.

 

image

Langue : l’affiliation linguistique tuxá est inconnue, certainement était-ce une langue isolée.

Le peuple Tuxá parle le portugais.

Identification

Ils s’identifient comme tribu Tuxá, nation Porká et semblent constituer l’un des derniers des différents groupes ethniques réunis depuis le XVIIe siècle dans les diverses missions établies sur le cours du bas rio São Francisco. Leur mémoire orale a enregistré des épisodes liés à l’occupation néerlandaise en mettant en avant la figure de Francisco Rodelas considéré comme leur premier chef qui aurait combattu aux côtés de Felipe Cararão (Anaí 1981).

Culture/rituels

Le Toré et le Particulier (Particular) sont les formes rituelles que l’on retrouve chez les Tuxá et qui constituent des façons de se différencier de la société nationale.

Le Toré est une manifestation publique et collective ouverte à la participation de tous les indiens, peu importe leur âge ou leur sexe. C’est une représentation où l’on danse et chante et où l’on ingère du jurema. L’utilisation de pipes rituelles en bois ou en argile et d’un sifflet en bois spécial servent à attirer les forces protectrices sur le peuple.

Le Particulier est une cérémonie fermée, tenue en dehors de la ville et interdite aux personnes non impliquées dans le rituel. Il est réservé aux adultes Tuxá mariés, hommes et femmes.

L’utilisation du jurema (mimosa tenuiflora) et du tabac sont plus intensives dans ce rituel qui se produit toutes les deux semaines environ (Anaí 1981)

Source : pib.socioambiental.org

Usage rituel de la jurema chez les Amérindiens du Brésil colonial (XVIIe -XVIIIe siècles)

http://cocomagnanville.over-blog.com/2019/09/l-usage-rituel-de-la-jurema-chez-les-amerindiens-du-bresil-colonial-xviie-xviiie-siecles.html

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Peuples originaires, #Brésil, #Tuxá

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article