Rosa Mapuche

Publié le 7 Janvier 2020

Rosa Mapuche

La Rosa va au village pour vendre ce qu'elle a tissé,
et la Rosa rêve
comme une enfant, elle rêve, c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Elle est née prétentieuse,
sa mère n'est pas sortie,
elle se pense, déjà, une femme très belle,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Elle a remarqué un de ces villageois qu'on appelle monsieur,
elle est entrée en amour la Rosa la flamme brille dans ses yeux,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Avec son tapis tissé elle pense que le ciel elle a gagné
Il n'y a pas de mains comme les siennes,
avec ses doigts célestes
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Pauvre Rosa, on lui a dit qu'elle est égale en amour,
l'enfant est trompée,
avec son obstination aveugle, c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Pauvre ma Rosa Mapuche,
le prétendant l'a convaincue,
lui a dit qu'elle était jolie,
il a fait vibrer le tambour dans sa poitrine,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Pour un Mapuche, oui, la Rosa de ma passion est jolie,
mais elle aime ce huinca*,
avec ses mots fleuris,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Elle ne sait pas la pauvre Rosa, qu'elle est la Rosa du divertissement,
elle pense qu'elle est bien aimée, 
la fille illusionnée est partie,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Elle ne veut pas se marier avec un indien,
elle a des rêves huinca, 
en amour, ils lui ont dit qu'elle était mignonne,
avec deux cerises sur le visage,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Tisser, dans la grande ville,
elle a été prise par cet homme,
pleurant, sera la Rosa avec des larmes de regret,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Personne ne su rien de la fille qui courait après l'amour,
ourdi sera son chagrin,
sur le métier à tisser de l'angoisse,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu. 

Certains disent qu'elle s'occupe de la maison de son amant,
comme la Rosa va souffrir,
ma pauvre Rosa servant,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

L'égalité, c'est du papier, 
La fille n'a pas compris
son tissage était une illusion,
aujourd'hui en douleur convertie,
c'est pour ça qu'elle ne m'a pas vu.

Dites, frères non Mapuche, 
à ma Rosa qu'il a épousée , qui croyait en l'égalité que Dieu prêchait,
sur la terre,
Dommage qu'elle ne m'ait pas vu.

Tulio Mora Alarcón traduction carolita

* Huinca = homme blanc ou non mapuche en mapudungun

Texte original

Rédigé par caroleone

Publié dans #Nueva canción, #Chanson du monde, #Chili, #Mapuche, #Chanson des peuples

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article