Amazonie - Des incendies équivalant à 172 000 terrains de football ont été causés par la déforestation

Publié le 26 Septembre 2019

Servindi, le 25 septembre 2019 - Beaucoup des incendies de 2019 ont été causés par la déforestation de 2019. Ainsi, le problème sous-jacent est la déforestation, tandis que les incendies " sont un indicateur tardif de la déforestation récente à des fins agricoles ".

Telle est la révélation d'un nouveau rapport du Projet de Monitoring des Andes Amazoniennes (MAAP) qui précise que 125 000 hectares ont été déboisés cette année puis brûlés en août et septembre. Cela équivaut à 172 000 terrains de football.

"Cette découverte clé change l'hypothèse initiale selon laquelle les incendies de cette année au Brésil brûlaient les forêts amazoniennes pour l'agriculture" alors que c'était l'inverse.

Pour accéder au rapport, cliquez sur le lien suivant : https://maaproject.org/2019/fuegos-deforest/

Incendies en 2019 après la déforestation de 2019 en Amazonie brésilienne


Par MAAP

A MAAP #109, nous avons fait état d'un résultat crucial pour comprendre les incendies de cette année dans l'Amazonie brésilienne : beaucoup des incendies de 2019 ont eu lieu lors de la déforestation de 2019.

Nous présentons ici notre estimation la plus complète : 125 000 hectares déboisés en 2019 puis brûlés la même année (août/septembre). Cela équivaut à 172 000 terrains de football.

Le problème est donc la déforestation ET les incendies ; les incendies sont un indicateur tardif de la déforestation récente à des fins agricoles.

Cette constatation clé change l'hypothèse initiale selon laquelle les incendies de cette année au Brésil brûlaient les forêts amazoniennes pour l'agriculture.

Nous constatons qu'au contraire, la terre a été défrichée puis brûlée : le processus est " abattage et brûlis ", et non " brûlis et abattage".

Les implications politiques sont importantes : les politiques nationales et internationales doivent se concentrer sur la réduction de la déforestation, ainsi que sur la prévention et la gestion des incendies.

Ces nouvelles données sont basées sur notre analyse d'une vaste archive d'images satellitaires, ce qui nous permet de confirmer visuellement les zones qui ont été déboisées en 2019, puis brûlées (voir Méthodologie).

Ci-dessous, nous présentons une série de 7 vidéos qui montrent de façon vivante des exemples de déforestation en 2019, suivis d'incendies (voir la carte de base en annexe pour l'emplacement exact de chaque vidéo).

Vidéos


La vidéo 1 montre la déforestation de 845 hectares (3600 acres) dans l'État du Mato Grosso en 2019, suivie des incendies qui ont débuté en juillet. Pour voir le lien vidéo Planet

La vidéo 2 montre la déforestation de 910 hectares dans l'état d'Amazonas en 2019, suivie des incendies en août. Pour voir la vidéo Lien Planet

La vidéo 3 montre la déforestation de 650 hectares dans l'état de Rondônia en 2019, suivie des incendies en août. Pour voir le lien vidéo Planet.

La vidéo 4 montre la déforestation de 1 760 hectares dans l'État du Mato Grosso en 2019, suivie des incendies en août. Pour voir le lien vidéo Planet.

La vidéo 5 montre la déforestation de 350 hectares dans l'état d'Amazonas en 2019, suivie des incendies en août. Pour voir le lien vidéo Planet.

La vidéo 6 montre la déforestation de 4 275 hectares dans l'État du Pará en 2019, suivie des incendies en août. Pour voir le lien video Planet.

La vidéo 7 montre la déforestation à grande échelle de 1 450 hectares (3600 acres) dans l'État d'Amazonas entre avril et août, suivie d'incendies en septembre. Notez qu'il s'agit de la même zone montrée dans le Zoom A du MAAP #109 pour le scénario (Déforestation sans feu), cependant, elle vient de brûler. Pour voir le lien vidéo Planet.

Méthodologie


Nous classons par ordre de priorité les zones surlignées en orange sur la carte de base, présentée dans MAAP #109. Ces zones oranges indiquent le chevauchement des alertes des pertes forestières de 2019 (alertes GLAD de l'Université du Maryland) et des alertes aux incendies de 2019 (du capteur satellite MODIS de la NASA).

Pour les principales régions (orange) de Rondônia, Amazonas, Mato Grosso, Acre et Pará, nous avons effectué une analyse visuelle avec les satellites du portail en ligne Planet, qui comprend une vaste archive de données Planet, RapidEye, Sentinel-2, et Landsat. En utilisant les archives, nous avons identifié des zones dont nous avons confirmé visuellement qu'elles ont été 1) déboisées en 2019 et 2) brûlées par la suite. Nous utilisons ensuite l'outil de mesure de la superficie pour estimer la taille, qui va des grandes plantations (~1 000 hectares) à de nombreuses zones plus petites qui sont dispersées dans le paysage visé.

La carte de base dans l'annexe indique l'emplacement des zones surlignées dans les zooms des intervalles de temps.

Annexe : Carte de base


Les chiffres (1-7) correspondent à l'emplacement des zones dans les vidéos ci-dessus.

Photo : Carte de base. 2019 Points chauds de la déforestation et du feu en Amazonie brésilienne. Données : UMD/GLAD, NASA (MODIS), PRODES
 

Coordonnées :


Vidéo 1 Mato Grosso (11,64° S, 54,77° W)
Vidéo 2 Amazone (9,07° S, 67,54° W)
Vidéo 3 Rondônia (8,61° S, 63,01° W)
Vidéo 4 - Mato Grosso (9,91° S, 60,33° W)
Vidéo 5 Amazone (6,60° S, 60,10° W)
Vidéo 6 Pará (5,87° S, 53,55° W)
Vidéo 7. Amazonas (8,94° S, 65,91° W)


Remerciements


Nous remercions T. Souto (ACA) et Folhadella (ACA) pour leurs commentaires utiles sur les versions antérieures du présent rapport.

Ce travail a été réalisé grâce au financement de : Fondation MacArthur, Fonds international de conservation du Canada (ICFC), Metabolic Studio et Global Forest Watch Small Grants Fund (WRI).

Citation :
Finer M, Mamani N (2019) MAAP #110 : Feux de 2019 après 2019 Déforestation en Amazonie brésilienne. 110.

source Monitoring of the Andean Amazon Project (MAAP): https://maaproject.org/2019/fuegos-deforest/

traduction carolita d'un article paru sur Servindi.org le 24/09/2019

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Brésil, #PACHAMAMA, #pilleurs et pollueurs, #Amazonie, #Incendies

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article