Pérou - 10 actions que vous pouvez entreprendre si vous vous souciez de l'Amazonie

Publié le 27 Août 2019

10 actions que vous pouvez faire si vous vous souciez de ce qui se passe en Amazonie


Environmental Update, 22 août 2019 - Les incendies en Amazonie au Brésil et en Bolivie ont suscité l'attention et l'indignation de milliers de personnes dans le monde.

Des milliers d'hectares de forêt ont été touchés, la faune et la flore ont disparu et le gouvernement brésilien a peu agi. Face à cette situation, beaucoup se sont posé la question : Que pouvons-nous faire pour lutter contre cette catastrophe environnementale ?

Selon les spécialistes, les incendies de forêt peuvent se produire naturellement mais aussi par l'action humaine, notamment par de mauvaises pratiques agricoles qui continuent à brûler les fameux résidus, qui peuvent ensuite se transformer en incendies incontrôlables.

Il convient également de noter que la plupart des 70 000 incendies enregistrés au cours de l'année se sont produits dans des zones où la déforestation est plus importante, ce qui a renforcé la relation directe entre les incendies et l'expansion agricole.

Alors que le gouvernement brésilien a annoncé qu'il a déjà des gens qui travaillent à réduire cette menace, aggravée par la saison sèche, les citoyens peuvent aussi aider à prévenir ce type de catastrophe, soit en changeant nos habitudes de consommation, soit en s'impliquant dans des initiatives qui existent déjà.

Bruno Monteferri, directeur de Conservamos por Naturaleza de la SPDA, nous donne 10 conseils pratiques que nous pouvons appliquer dans notre vie quotidienne et nous rappelle que nous devons avoir "moins de fleurs et plus d'action" :

1. changer vos habitudes alimentaires

85% de la déforestation en Amazonie est causée sur des terrains 1 à 5 hectares de terres, pour agrandir les terres pour les cultures et l'élevage. Réduisez votre consommation de viande et de produits laitiers, achetez des aliments dont vous savez d'où ils proviennent. Ce n'est pas seulement le soja qui détruit les forêts au Paraguay et en Bolivie, le manioc, la banane et la papaye gagnent du terrain dans les forêts du Pérou, mais ce fait n'est pas très médiatisé comme c'est le cas du palmier à huile et de l'exploitation illégale.

2. si vous achetez de l'or, sachez d'où il vient

N'achetez pas d'or, sauf si vous pouvez garantir d'où il vient. Une grande quantité d'or circulant dans le monde provient des zones déboisées de l'Amazonie, comme Madre de Dios au Pérou, un endroit où l'exploitation minière illégale a déboisé les forêts, pollué les rivières et affecté les zones protégées comme la réserve nationale de Tambopata.

3. Méfiez-vous du charbon de bois que vous achetez

Vous aimez les barbecues ? Achetez du charbon de bois provenant de copeaux de noix de coco ou de forêts aménagées. Chaque jour, des milliers d'hectares de forêt sont transformés en charbon de bois pour le grill, la volaille ou pour être utilisés dans des briqueteries qui n'utilisent pas encore de gaz.

4. Aide au reboisement

Soutenir la construction de pépinières, aider au reboisement, planter des forêts comestibles. Il y a des millions d'hectares déboisés au Pérou et des centaines d'initiatives qui aident au reboisement. Cependant, choisissez d'abord des espèces indigènes, des espèces qui aident à régénérer le sol et qui jouent un rôle pour la faune. Si vous voulez adopter un arbre et soutenir la conservation, allez sur reforesta.pe et découvrez comment.

5. Soutenir les initiatives de conservation

Rassemblez un groupe d'amis, ou organisez les gens dans votre bureau et créez votre propre aire de conservation, ou soutenez une aire existante. Il y a 200 initiatives de conservation communautaire et familiale au Pérou, en plus des aires naturelles protégées. Retrouvez-les sur www.conservamos.org, dans le Red Amazonía que Late et le Service Nationale des Zones Naturelles Protégées par l'Etat (Sernanp). Arbio vous permet également d'adopter un hectare de forêt dans ses concessions de conservation à Las Piedras dans le Madre de Dios. Si chaque Péruvien s'occupait de 3 hectares, tout le territoire du Pérou serait protégé. Cela ne dépend pas d'avoir de l'argent, faites don de vos talents si vous n'avez pas les ressources pour le faire.

6. Si vous achetez du bois, vérifiez s'il est certifié

Avez-vous besoin de bois pour votre maison ? Il y a des planchers de bambou, qui poussent vite et ne prennent pas des années comme le shihuahuaco (qui est le foyer de l'aigle harpie). Si vous avez besoin de bois, ne choisissez pas des bois à croissance lente. Recherchez du bois certifié (qui n'est pas abondant) ou d'un voisin qui a déjà reboisé.

7. Consommer des produits durables

Appuyez les initiatives et les entreprises qui valorisent la forêt avec respect. Des pavillons d'écotourisme aux produits issus de forêts gérées.

8. Participer aux décisions importantes

Soyez plus actif en politique. Que ce soit au niveau local, lors des processus de zonage et de gestion, lors des plans budgétaires participatifs ou des plans de développement régional concertés. Lorsque vous votez pour un membre du Congrès ou un président, informez-vous et faites la promotion de cette culture auprès de ceux qui vous entourent.

9. Promouvoir et reconnaître ceux qui conservent

Partagez les histoires de personnes qui conservent, remercient et reconnaissent ceux qui sont en première ligne dans le domaine de la conservation. Respecter et valoriser les peuples autochtones. Donnez aux enfants une empathie active pour la nature et impliquez-vous dans l'éducation de vos enfants. Des études montrent que la motivation intrinsèque à la conservation est la principale raison pour laquelle les gens ne déboisent pas les forêts, pas l'argent. 

10. Solidarité, action

Les incendies de forêt sont une réalité qui se répète chaque année et où la négligence prévaut à tous les niveaux pour les prévenir. Il ne reste plus qu'à s'impliquer dans des campagnes de sensibilisation, surtout lorsque Senamhi met en garde contre des situations où le feu est plus susceptible de se propager, en soutenant les brigades si nous sommes dans des zones rurales avec des dons de matériel et d'équipement, ou en rejoignant les brigades et en les créant là où elles n'existent pas et en exigeant que les plans que l'Etat doit mettre en œuvre soient respectés. Penser que les patrouilles paysannes pourraient jouer un rôle clé dans ce processus.

Le plus grand défi de notre siècle est de concilier nos rapports avec la nature ; nous devons tous nous impliquer.

 

Traduction carolita d'un article paru sur actualidad ambiental.pe le 22 août 2019

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Pérou, #Amazonie, #Incendies, #Action citoyenne, #PACHAMAMA

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article