Communiqué du Conseil Suprême Indigène du Michoacán sur la disparition forcée de Nilda Rosario Francisco de la Cruz

Publié le 3 Mai 2019

Vivants ils les ont pris ! Vivants nous les voulons !

Présentation en vie de Nilda Rosario !

Communautés P´urhépecha le 30 avril 2019.

Au gouvernement fédéral. Au gouvernement du Michoacán.

Au procureur général de la République. Au procureur général de l'État du Michoacán.

Aux médias. Au peuple du Michoacán.

Le Conseil Suprême Indigène du Michoacán (CSIM), conseil autonome et indépendant de gouvernements, partis politiques et ordres religieux, composé d'autorités civiles, communales et traditionnelles de plus de 50 communautés originaires, déclare ce qui suit :

Au Michoacán, la disparition forcée est une politique de l'État depuis 1974, année où les disparitions forcées de 5 membres de la famille p´urhépecha Guzmán Cruz de Tarejero ont eu lieu, 45 ans après le début de la disparition forcée dans l'État. L'État mexicain, compris par les institutions bureaucratiques fédérales et étatiques, ne parvient à résoudre aucun cas de disparition forcée, quelle que soit l'affiliation politique du parti au pouvoir.

Dans l'État, le Comité des proches des personnes détenues disparues au Mexique, "Alzando Voces", tient un registre de 310 cas de disparitions de 1974 à aujourd'hui, dont 7 sont des femmes, sans qu'il y ait vérité, justice et mémoire historique pour aucun de ces cas.

Récemment, l'étudiante de la Faculté de Médecine Vétérinaire et Zootechnique de l'Université Michoacana de San Nicolás de Hidalgo (UMSNH) Nilda Rosario Francisco de la Cruz, résidente de la Casa del Estudiante Rosa Luxemburgo, a disparu le 25 mars de cette année, présentant les accusations correspondantes et établissant la Carte Unique d'identité Alerte Alba Michoacan 45/2019 . Plus de 35 jours après sa disparition, nous exigeons que le gouvernement fédéral et les gouvernements des États, ainsi que le ministère public de la République et du Michoacán, sa présentation en vie. Vivante ils l'ont prise, vivante nous la voulons !

Un gouvernement qui permet la disparition de ses étudiants ne sera jamais démocratique.

Présentation en vie de Nilda Rosario !

Vivants ils les ont pris, vivants nous les voulons !

Tsipitijtsi pavasïka, tsipitijtsini juanguchiua !

Conseil suprême indigène du Michoacán

#DesapariciónForzadaNilda

traduction carolita d'un article paru sur le site du CNI le 30 avril 2019

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Mexique, #Peuples originaires, #Purépecha, #Los desaparecidos

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article