Cosmovision Wayuu - L'origine des êtres

Publié le 28 Avril 2019

 Cette histoire de la déesse Palaa a été prise et adaptée du site Colombia Indymedia, et est racontée par Weildler Guerra :

Palaa est la mer. Elle est présentée comme une jeune fileuse de coton qui n'a pas voulu accéder aux prétentions amoureuses du héros Maleiwa . Quand le héros est devenu trop grand, elle a envahi toute la terre en couvrant les plus hauts sommets de La Guajira, à l'exception de la colline d'Itujolu, dans la serrania de la Macuira.

Maleiwa s'est enfuit devant elle. Il est monté au sommet de l'Itujolu, à la partie la plus étroite. La mer a envahi la terre. La mer couvrait toute la terre. Toutes les grandes collines avaient disparu, seule la pointe de l'Itujolu restait avant que tout ne soit submergé.

Maleiwa a recours au bois d'un caujaro pour faire du feu,  à des pierres chaudes et ils les jettent avec sa fronde jusqu'à ce que la mer se retire de la terre et retourne sur ses premières rives.

Une fois cela réalisé, Maleiwa créa les hommes avec leurs clans respectifs, créa les alijuna et aussi les Wayuu.

Cependant, les vagins des premières femmes avaient des dents et il ne pouvait pas y avoir de descendance humaine, alors le héros a tiré une flèche et a retiré les dents du vagin de Wolunka, une femme primitive, qui avec son sang a teint en rouge des pierres dans la Alta Guajira. Avec le sang restant de Wolunka, certains oiseaux comme l'Iisho ou le cardinal guajiro  ont été baignés et des oiseaux marins comme le tokokoko ou les flamants roses.

Les dents menaçantes de Wolunka se trouvent aujourd'hui, selon la tradition orale des pêcheurs indigènes, dans la bouche du requin. La mer primitive est considérée comme une mer cimarrón : Simaruna Palaa.

traduction carolita du site mitos latinoamerica

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article