Les Tépanèques

Publié le 4 Mars 2019

Tepaneca (selon Juan de Tovar, cela signifie : "les gens du pont, ou passage en pierre") est l'un des groupes ethniques qui peuplaient le bassin de México. Leur origine serait celle des tribus nomades arrivées du nord après l'effondrement de Toula au XIIe siècle, l'une des sept lignées qui quittent Chicomóztoc, "le lieu des sept grottes". D'autres auteurs soutiennent qu'elles proviennent de la désintégration des Toltèques.

Ils étaient agriculteurs, semant du maïs, des haricots, de la citrouille, du piment du chia et du maguey sur de grandes superficies. Le lac Texcoco leur a fourni une faune marine abondante.

Excellents artisans, célèbres pour leur travail de l'or et de l'argent, ils étaient activement engagés dans le commerce, faisant de grandes expéditions à cet effet au Soconusco, au Chiapas, ou à Xicalanco, au Campeche.

Ils avaient un chef suprême ou Tlatocayotl, entouré d'un conseil des ministres appelé Achcacahutin ou Achcauhtin, généralement composé de prêtres du culte d'Otontecutli-Xocotl, qui étaient chargés des affaires législatives, administratives, judiciaires et militaires.

A son tour, chaque altépetl (village), avait sa propre organisation politique et une unité culturelle bien définie, la tête était organisée à partir d'un noyau central autour duquel se concentraient une série de quartiers, qui étaient dispersés en fonction de leur besoin d'exploiter diverses ressources : lac, plaine, contrefort et montagnes.

En l'an 1300, avec Acolhuatzin comme dirigeant, leur centre de gouvernement était Atzcapotzalco et leurs domaines territoriaux comprenaient Tenayuca, Tlalnepantla, Tlacopan (Tacuba), Atlacuihuayán (Tacubaya) et Coyoacán.

Ils ont atteint leur plus grande expansion sous le règne de Tezozómoc (1367 ~ 1426) ; le Tepanecapan "terre des Tepanecas" est venu pour dominer tout le bassin et plusieurs territoires au-delà.

En 1428, ils tombèrent entre les mains d'Itzcoatl et de Tlacaélel, Atzcapotzalco fut pillée et brûlée, Tenochtitlán cessa d'être un tributaire. L'Empire Tepaneca disparaît et l'Aztèque est né. Toutes les annales et tous les codex ont été détruits, l'histoire commence à être racontée par les Mexicas, et celle des Tepanèques très difficile à reconstruire.


Codex García Granados

Élaboré entre le milieu du XVIIe siècle et le début du XVIIIe siècle, son origine exacte ou l'identité de son auteur est inconnue. Il est fait de papier amate sans blanchiment ni lissage. Il a un format de bande, plié comme un écran et peint des deux côtés, en utilisant des couleurs, y compris l'or, une caractéristique exceptionnelle. Les ensembles iconographiques sont de style mixte, dans lequel une tradition indigène est reconnue, mais en même temps elle est clairement d'influence occidentale. Il y a des glyphes et des écrits en nahuatl.

 


Une de ses scènes montre la puissance maximale atteinte par les Tepanecas, c'est le "Cercle de Tepanecayotl", dans lequel on retrouve les glyphes des sites de l'empire, et une série de figures représentant les seigneurs d'Atzcapotzalco.

 

Lieux soumis: Señores:

1. Xaltocan

2. Quecholac

3. Xochimilco

4. Cohuauychan

5. Tenochtitlán

6. Tlatelolco

7. Coyoacan

8. Tlacopan

9. Coatepec

10. Ayotochco

11. Atlacuihuayán (Tacubaya)

12. Acolman

13. Tepechpan

14. Coyotlan

15. Quauhtinchan

16. Tocuyhualan

17. Coatlichan

18. Cuauhtitlan y Tultitlán

19. Quiyauhtepec

I. Maxtlacozcatl (Matlacohuatl)

II. Chiconquiauitl (sin figura)

III. Tezcapoctli

IV. Tehuehuactzin

V. Micacalcatl

VI. Xiuhtlatonac

VII. Acolhuatzin

VIII. Tezozómoc

IX. Maxtla ?

 

Dieux


Otontecuhtli-Xócotl divinité principale, ancien dieu du feu des Otomies et patron des fonderies et des lapidaires.
Tatacoada ou Tota , Vieux Père, identifié au feu et au soleil.
Tonan, Vieille Mère, représente la terre et la lune.
Cuecuex, Protège les seigneurs et guerriers morts.
Tlálocantecutli ou Müy'e, Dieu des eaux.
Yauhqueme , déité des collines ou cerros.

 

sources 

El "Círculo del Tepanecayotl" del Códice García Granados como fuente para el estudio del Imperio Tepaneca. Carlos Santamarina Novillo. Universidad Complutense. Madrid

http://atzcapotzalco.blogspot.com/

traduction carolita du site Pueblos originarios.com

Dynasties de la vallée de Mexico

Tépanèques

Acolhuatzin

Tezozómoc

Maxtla

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article