Cosmovision Navajo - Coyote

Publié le 9 Mars 2019

Aussi connu sous le nom d'Etsáy-hashkéh ou Mah-ih. Selon certains récits, il est né de l'union de Yadilyil, dieu du Ciel et de Naestan, déesse de la Terre.
C'est un être complexe, puissant et contradictoire, un personnage sombre, qui peut être drôle ou redoutable. Il est en grande partie responsable de la survie des gens, mais on ne peut pas lui faire confiance.

Il s'associe à la création - avec ses danses il fait pousser le maïs - et aux maladies.

Le tissu spirituel de la philosophie navaja et sa vie quotidienne résultent d'un équilibre naturel entre l'ordre et le chaos, c'est pourquoi Coyote entre dans leur histoire. Il vit avec un pied dans le monde des dieux et un autre dans le monde des humains. Ses conseils et intrigues, apportent avec la même fréquence, désastre et prospérité aux Navajo.

Dans la culture populaire, beaucoup voient le coyote comme un mauvais présage ; s'ils le voient traversant une route, ils rebroussent chemin et ne continuent pas le voyage.

La création de la Voie lactée (Eékai-estáhi).

Hastsezini (Dieu du Feu ou Dieu Noir), plaçait soigneusement les étoiles qu'il sortait de son sac dans le ciel, quand le Coyote arriva, il offrit son aide, le dieu rejeta l'offre,  il arracha le sac et dispersa son contenu dans le ciel créant la Voie Lactée.

Ceci explique pourquoi seules les étoiles fixées par Hastsezini ont un nom, et celles dispersées au hasard par Coyote n'en ont pas.

Au bout d'un moment, alors qu'il vérifiait le sac, il vit qu'il restait un dernier cristal brillant. "Ce sera mon étoile", et cette fois, il l'a soigneusement placée dans le ciel austral.

Certains l'appellent "Moins d'un mois", elle est visible seulement quelques jours dans l'année, mais la plupart sont connues sous le nom de Etoile Coyote , symbole de la maladie.

Le mythe nous dit que la vie est ordonnée et prévisible comme le Dieu noir l'a voulu, mais aussi chaotique, imprévisible et désordonnée comme le Coyote.

Coyote
La peinture sur sable représente un coyote avec un fragment de l'arc-en-ciel. Artiste : Lester Johnson.

traduction carolita du site Pueblos originarios.com

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article