Venezuela - 40 plats typiques de l'état de Falcón

Publié le 13 Janvier 2019

Parmi les boissons, les sucreries, les infusions et les plats culinaires exquis, enrichir le palais des propres et des visiteurs

Parmi les boissons, les sucreries, les infusions et les plats culinaires exquis, enrichir le palais des propres et des visiteurs

Les habitants d'une région se distinguent du reste du monde par leurs coutumes et leurs traditions. Mais peut-être que la nourriture est l'aspect qui peut montrer la véritable essence d'un peuple. Ceci est un échantillon des goûts de ses habitants et des ressources dont ils disposent pour se nourrir.

Falcón a les fruits de la montagne, les poissons de la mer et les influences gastronomiques qui ont traversé cette mer, de sorte que dans les 40 ans de ce journal, 40 plats régionaux sont présentés qui conquièrent les palais des étrangers et sont une autre raison d'être fiers d'être Falconiens.

María Urbina, diplômée en Sciences Sociales de l'Education, section Histoire, a partagé ses connaissances en art culinaire en plus de raconter les coutumes de la cuisine fauconne.

"Il n'y a rien de mieux que de manger une chevreau cuit à la broche". De nombreux aliments de Falcón ont été hérités de nos ancêtres et d'autres assimilés de différents états ou cultures qui étaient stationnés à Falcón ", explique-t-elle.

Céréales et arepa pelés

La tapirama * et la pira sont des plats traditionnels de Paraguaná, tous deux à base de haricots de forme ovale, très souvent préparés en soupe, qui peuvent être accompagnés de chèvre salée qui est un autre plat typique. Rôtie,  en tarkari ou en ragoût, la chèvre est le plat régional préféré des habitants et des étrangers.

Le quinchoncho est une des spécialités. Le mondongo* de bœuf ou de chèvre, exquis est également ajouté à la liste "et s'il est épais et avec des morceaux c'est  beaucoup mieux".

L'arepa* nue ne peut être absente comme compagne principale. Faite de maïs moulu avec un peu de chaux pour ramollir la masse de maïs, puis qui est très bien lavée pour enlever les restes de chaux et donne également un apport important de calcium à l'arepa.

Auparavant, les paysans faisaient de la soupe de lait, cuite avec un peu de sel et les restes d'arepas pelés qui restaient du dîner ou faisaient l'auyama sancochada* accompagnée de crème ou de sérum. Ils faisaient aussi des arepas de millet salés ou sucrés, mais à première vue ils n'étaient pas très agréables en raison de la couleur noire à la cuisson.

Il existe des plats plus traditionnels comme le selse coriano, préparé à partir de la tête de porc en vinaigrette, dans une sorte de marinade. Le maïs ou teco mazamorra est mélangé avec du lait de chèvre ou de vache, devenant ainsi un atole* : "Il doit être cuit au bois, c'est un plat traditionnel qui enrichit le palais".

 

Homard  et polenta

Les aliments de la mer

Lorsque vous visitez les rives de la mer le long de la côte de Falcón, vous rencontrez des spécialités qui sont exquises, poissons frits, marinade, sudao ou mojito, sont des variantes de restaurants ou de stands de nourriture établis dans les zones. La marinade avec les légumes sautés, un peu de sel, de poivre et d'ail, est dorée dans une poêle avec un peu d'huile, puis on ajoute l'oignon et la julienne de paprika hachés à feu doux.

La polenta, bien qu'elle ne provienne pas d'ici, mais de l'Est, a été adoptée par la région, et est généralement la compagne idéale pour les poissons dans leurs  différentes présentations.

 

Viandes

La viande rouge est très populaire, l'asadura est un plat emblématique. Il consiste à bien laver les organes de l'animal, à l'assaisonner de nombreuses épices et à le cuire, ce qui en fait un plat unique.

Le sang ou le boudin de bœuf, de chèvre ou de mouton, est aussi très reconnu, il est préparé avec différents petits légumes hachés pour faire un sofrito* avec tous les ingrédients.

Le marrano ne s'échappe pas de la table régionale, il est préparé de différentes manières : frit, en chicharrones* ou grillé. Aussi bien qu'il semble très tendre, le lapin est une délicatesse, surtout rôti et grillé.

L'iguane est un plat remarquable, qu'il soit cuit ou rôti. Le riz avec sesina* est très commun, il se compose de viande très salée avec du riz.

La farce de poule est une spécialité, bien qu'elle exige beaucoup de dévouement, de nettoyer et d'enlever tous les viscères de l'animal, le ris de veau, le foie, le cœur, les tripes  les œufs en formation, tout cela est coupé en morceaux quand ils sont crus, et mélangé avec différents légumes, tels que la ciboulette, paprika, carottes et de préférence pommes de terre, entre autres.

Je ne peux pas oublier le fromage de chèvre ou le fromage de chèvre haché qui est naturel de la péninsule de Paraguaná.

Caramel au lait de chèvre

Bonbons et boissons

Le dessert de Falcón par excellence est la dulce de leche de cabra (caramel au lait de chèvre) et bien qu'il existe de nombreux fabricants, la dulce de leche Ideal Fama, occupe généralement une place d'honneur dans les préférences des clients.

Les paledonia*s sont également délicieuses et peuvent être accompagnées d'un guarapo* de lait à la cannelle et au paperón.  De plus, les conserves de noix de coco, d'arachide et de sésame sont reconnues et très recherchées par les touristes. El debudeque est un gâteau sucré fait avec de la farine de vieux pain et du sucre de panela*.

La dulce de lechosa ou dulce de concha de patilla, qui consiste à enlever la couenne verte et la pulpe blanche de la pastèque qui est coupée en carrés ou en bandes, bouillie avec du papelón, de la cannelle, des clous de girofle et de l'anis doux, cuite à feu doux et peut être accompagnée d'une friandise blanche.  Une autre des sucreries les plus importantes est le riz au lait de chèvre ou de vache. Le cují* est fondamental, puisque les jus et les liqueurs sont fabriqués avec cette plante.

Papelón au citron



Le papelón* au citron est très commun, froid et avec beaucoup de glace c'est une boisson rafraîchissante. Manzanilla est une préparation de fruits de  ponsigué* qui est introduit dans l'aguardiente,* et qui doit être vieilli pendant au moins six mois, semblable à la préparation du mort qui est une boisson forte composée d'aguardiente avec de la viande crue, qui doit être recouvert de sac noir ou de chiffons et enterré jusqu'à la fermentation, résultant en une liqueur douce.

Le cocuy est une boisson qui est obtenue dans les villes les plus importantes de l'état, il provient principalement de la sierra falconiana. Le jus de semeruco* et la liqueur de ce même fruit sont devenus traditionnels.

Les infusions ne peuvent pas manquer : pour l'hypertension artérielle, un thé avec quelques morceaux d'ail, pour obtenir une nuit tranquille des feuilles de cayenne, l'eau d'avoine pour réguler le cholestérol ou comme boisson rafraîchissante. L'infusion de mélisse est utilisée pour combattre la grippe. La gastronomie de Falcón est délicieuse, elle surprend toujours les touristes et remplit de fierté les habitants de la région.

source http://elfalconiano.net/2016/06/40-platos-tipicos-de-la-mesa-falconiana/

traduction carolita de l'article en lien ci-dessous

* Le quichoncho - pois d'angole, pois-congo, fabacée vivace à graine.

* La tapirama - légumineuse ressemblant au haricot noir

* Le mondongo : sorte de soupe de tripes dans la cuisine des Caraïbes.

* L'arepa - spécialité culinaire du Venezuela et de Colombie. Dans le dialecte Cumanagoto, le mot erepa veut dire maïs. Il s'agit d'un pain de maïs de couleur jaune ou blanche.

* l'auyama sancochada -

 

 

* Le selse coriano - plat originaire d'Allemagne et qui est devenu un plat typique des régions côtières d'Amérique du sud. Préparé avec de la tête de cochon.

L'atole : boisson chaude sucrée à base de farine de maïs très fine.

* Un sofrito : sauce tomate

* Des chicharrones : plat composé de poitrine de porc frite ou de couenne de porc frite.

* La sesina : charcuterie d'origine espagnole similaire au jambon.

* Les paledonias : sortes de galettes

* Le guarapo : jus du palmier-dattier

* La panela : pain de vesou en français, à base de jus de canne.

* Le cují - prosopis juliflora

* Le papelón ou panela - voir plus haut 

* Le ponsigué  - jujubier de Maurice (ziziphus mauritania), espèce fruitière tropicale

* Aguardiente - eau ardente, nom générique espagnol pour désigner des eaux de vie de vin

* Le semeruco : acérola ( Malpighia emarginata)

 

 

 

 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Venezuela, #Cuisine de Falcón, #Traditions culinaires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article