Un nouveau dirigeant social indigène assassiné en Colombie - Leonardo Nastacuás Rodríguez

Publié le 17 Janvier 2019

Servindi, 16 janvier 2019 - Leonardo Nastacuás Rodríguez, dirigeant Awá deu Resguardo de Cuascuabi dans le département de Nariño, en Colombie, est devenu le nouveau défenseur du territoire assassiné, ajoutant à la vague de violence que subissent les dirigeants communautaires dans ce pays.

Selon Blu Radio, un groupe de personnes non identifiées a tiré sur Nastacuás Rodríguez chez lui le samedi 12 janvier, causant sa mort immédiate. 

Ce fait fait fait l'objet d'une enquête par l'unité de renseignement de la police nationale à Nariño. 

Les crimes contre les dirigeants Awás, comme le cas de Nastacuás Rodríguez, sont répétitifs dans la région. En décembre 2018, selon le quotidien El Tiempo, des hommes lourdement armés ont abattu deux dirigeants Awá : Héctor Ramiro García et son fils Braulio Arturo García.

Ramiro García avait été élu gouverneur du Resguardo de Palmar Imbí, qui appartient à l'organisation Camawari de cette ville.

Ainsi, selon les informations fournies par l'Unité Indigène du Peuple Awá (Unipa), 24 indigènes de Nariño ont été assassinés au total en 2018, dont 12 appartenaient à l'organisation susmentionnée.

Le maire du Cabildo Awá Ricaurte - Camawari, dans un communiqué de presse, affirme que ces morts sont le résultat de la confrontation armée entre la guérilla de l'Armée de Libération Nationale (ELN) et les dissidents des Forces Armées Révolutionnaires de Colombie (FARC).

Malgré l'accord de paix avec les FARC, les Awás soulignent que les conditions de sécurité n'ont pas changé et qu'au contraire il y a davantage de groupes armés illégaux sur leur territoire.

C'est pourquoi, à plus d'une occasion, ils ont dénoncé le manque de respect et d'efficacité de la part de l'Unité Nationale de Protection (UNP), chargée d'assurer la sécurité d'un dirigeant social menacé.

traduction carolita d'un article paru sur Sservindi.org le 16 janvier 2019

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article