80 ans de la Retirada

Publié le 29 Janvier 2019

Juillet 1936, les nationalistes se lancent leur soulèvement militaire et c’est le début de la guerre d’Espagne. Pendant près de trois ans, les fidèles du général Franco, soutenus par l’armée et l’Église, vont s’affronter aux Républicains, rassemblant divers mouvements de gauche, marxistes, communistes, socialistes…

Le 26 janvier 1939, quand Barcelone tombe aux mains des troupes franquistes, des milliers de Catalans et de Républicains espagnols fuient vers le nord du pays et la frontière française. Ils sont près de 500.000 réfugiés : des soldats et des familles qui passent la frontière dans des conditions particulièrement difficiles. Hommes et femmes sont affaiblis par les trois années de guerre civile, la neige a recouvert les cols pyrénéens et l’aviation franquiste bombarde les routes catalanes.

la suite et la vidéo

80 ans de la Retirada

Ci-dessous des souvenirs de ce que j'ai rencontré lors de mon séjour en pays catalan

La Retirada et les séquestrés de Collioure

En 1939 la défaite du camp républicain durant la guerre d’Espagne amène des centaines de milliers d’espagnols sur les routes de l’exil en France. C’est la Retirada. Les républicains espagnols sont parqués dans des camps aux dimensions largement sous-évaluées par les autorités françaises. Le château est utilisé comme camp disciplinaire pour y interner ceux qui sont considérés comme « dangereux ». certains communistes et des anarchistes sont internés dans un »camp spécial » à Collioure installé au Château et commandé par un ancien légionnaire. Un millier d’hommes passent par des camps comparables à celui-ci, comparables à un bagne où les prisonniers y sont traités comme des sous-hommes.

Le traitement réservé aux espagnols soulève l’indignation. Plus d’une centaine meurent en quelques mois.

Le camp ferme en décembre 1939. Les prisonniers sont alors transférés au camp du Vernet.

Une lecture pour cette partie de notre histoire :

Les séquestrés de Collioure, un camp disciplinaire au château royal en 1939 de Grégory Tuban

Le poète républicain espagnol Antonio Machado avait fait aussi la Retirada et arrive à Collioure pour y décéder quelques jours après son arrivée en 1939. On peut voir dans la ville la maison où il a brièvement vécu et le lieu où il est enterré.

Une stèle à la retirada dans la montagne proche de la frontière espagnole n'oublie pas non plus de mentionner le poète Machado et son long chemin vers l'exil et la mort.

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Guerre d'Espagne, #Devoir de mémoire, #La Retirada

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article