Colombie - Dénonciation : Ils veulent faire taire la voix du peuple Nasa

Publié le 24 Décembre 2018

Tissu de communication pour la vérité et la vie de Cxhab Wala Kiwe

Radio Pa´yumat, samedi 22 décembre 2018

 

"Ils veulent éteindre la voix du peuple Nasa."

DÉNONCIATION

Le Tissu de Communications Pour la Vérité et la Vie de la Cxhab Wala Kiwe dénonce que des personnes étrangères ont endommagé l'émetteur central de notre station de radio Pa´yumat, située dans le village "Paramillo 1" sur le territoire ancestral de Munchique los Tigres ce qui constitue une action directe contre la communication propre mandatée par les communautés.

Les faits :

Dans la soirée du 20 décembre 2018, des inconnus sont arrivés aux installations où se trouve l'équipement de transmission des signaux radio et ont coupé la ligne électrique centrale de l'émetteur à fréquence modulée FM, laissant notre émetteur hors d'usage.
S'attaquer à un moyen de communication indigène qui a été fondamental dans les appels à la mobilisation communautaire est un fait très grave, avec l'intention de fragmenter les canaux de communication et d'en laisser beaucoup isolés, pour lesquels la radio est le seul moyen d'information ; de cette façon ils essaient d'affaiblir notre processus.

Il est à noter que depuis le réseau de communication et Radio Pa´yumat, nous avons dénoncé toutes sortes de menaces contre notre organisation et le mouvement indigène en général, nous avons sensibilisé les communautés au renforcement des contrôles territoriaux et à l'importance de la défense du territoire.

De même, ces événements se déroulent dans le cadre de la vague de violence qui touche le nord du Cauca, dans laquelle différents acteurs armés désignent notre organisation et nous tous qui marchons avec elle, nous déclarent objectif militaire, nous mettent un prix sur la tête, assassinent nos dirigeants et les membres de notre communauté pour avoir exercé une défense territoriale. Les communicateurs indigènes en ont assez d'avoir chaque jour à apporter des nouvelles de la mort, du sang et de la douleur à nos communautés.

De même, ce fait se produit un jour après que des personnes tout aussi inconnues aient attaqué notre compagnon défenseur de la vie et des droits de l'homme German Valencia dans son lieu de résidence dans le refuge voisin de Canoas.

Nous tenons à souligner qu'en tant que réseau de communication, ce n'est pas la première fois que ce type d'événements se produit et affecte le processus de communication adéquate et appropriée que nous mettons en œuvre, le droit fondamental à la liberté d'expression et la liberté de la presse ; cette année, en raison de la complexité de la situation de l'ordre public, nous avons dû réduire notre grille de programmation, ce qui constitue également une censure.

Nous appelons les communautés de base de notre organisation Cxhab Wala Kiwe, Garde Indigène, CRIC, ONIC, le réseau AMCIC de l'Association des Médias Indigènes de Colombie, les médias publics et communautaires, les organisations de défense des droits humains, les organisations de défense de la liberté d'expression et de la liberté de la presse et autres organisations qui partagent notre lutte à rejeter ce type de mesures qui visent l'équilibre et la paix dans nos territoires et à continuer sur cette voie pour le bien vivre ensemble.

Nous appelons également le gouvernement national et les différents groupes armés légaux et illégaux à ne pas impliquer nos communautés dans leurs plans de guerre qui ont conduit au conflit armé et qui saigne notre peuple.

Nous avons résisté pendant plus de 500 ans et nous continuerons à le faire, la voix du peuple Nasa ne sera pas réduite au silence.

#RadioPayumatNoSeVaACallar

traduction carolita d'un communiqué paru sur le site Nasa ACIN le22 décembre 2018

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article