Poésie amérindienne : Louis "LittleCoon" Oliver

Publié le 12 Octobre 2018

By copyright 1990 Jeanetta Calhoun - http://www.nativewiki.org/Louis_(Little_Coon)_Oliver, CC BY-SA 3.0 nl, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=15274406

Il est né en 1904 à Coweta (Oklahoma qu alors s'appelait Territoire Indien), dans la nation Muscogee (Creek), Euchee du golden Racoon de la région de Chattahoochee, aujourd'hui état d'Alabama.

Il a enseigné à de jeunes écrivains que la poésie ne devait pas être écrite selon les formes européennes habituelles.

Il a reçu le premier Alexander Posey Literary Award en 1987, prix attribué par le Este Mvskoke Arts Council fondé pour promouvoir et protéger la culture Muscogee et dévelooper de nouveaux concepts de cette culture à travers des formes d'art contemporain du peuple.

Un de ses poèmes en forme de tornade est inclus dans le projet de poésie Wall de poésie en plein air à Leiden aux Pays-Bas.

Louis LittleCoon est décédé le 10 mai 1991 en Oklahoma.

Maskoke Okisce (Creek Fable) exposée à Leiden By Tubantia - Own work, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4778113

La marmite vide

Je ne gaspille jamais ce que me donne la Nature
je ne prends que ce dont
j'ai besoin.
Quand la marmite noircie
est complètement vide
et que les enfants ne mangent plus que
du maïs grillé,
il est temps de me secouer
de ne rien boire ni manger
et de chanter le chant de chasse.
Je vois le cerf - je psalmodie
lentement le chant du cerf :
"He-hebah-ha-kay-kee-no !"
ma flèche qu'aucune femme n'a jamais touchée
atteint sa cible.
(....)

Louis LittleCoon Oliver

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Poésie amérindienne, #Creek

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article