Meurtre d'un dirigeant indigène par un membre de la police nationale - Arnulfo Catimay Blanca

Publié le 21 Juin 2018

Arnulfo Catimay Blanca du village de Sáliba à Vichada.


Le Département des Droits des Peuples Indigènes, des Droits Humains et de la Paix de l'Organisation Nationale Inidgène de Colombie - ONIC, dénonce le meurtre par un membre de la Police nationale du dirigeant indigène Sáliba Arnulfo Catimay Blanca, dans le département de Vichada.

L'événement a eu lieu dans la municipalité de Santa Rosalía, très tôt ce matin (19 juin 2018), alors que le dirigeant indigène quittait un établissement public, et à la suite d'une bagarre avec un tiers, il a été assassiné par un membre de la police nationale nommé Ávila.

L'ONIC alerte la communauté nationale et internationale et les organismes compétents " que les membres de la Police Nationale interfèrent avec la procédure régulière et la garantie de la chaîne de détention ", comme dénoncé par les autorités du resguardo, ce qui explique pourquoi la communauté empêche actuellement le corps du leader d'être enlevé sans les garanties procédurales de la morgue de l'hôpital local de Santa Rosalía.

Nous demandons des garanties juridiques et constitutionnelles qui empêchent la violation des droits individuels et collectifs et l'application régulière de la loi. Nous espérons que la police nationale s'abstiendra de toute action susceptible de modifier les preuves.

Nouvelles en développement.....

Contact :
Aida Marina Quilcué Quilcué Vivas

Conseillère pour les droits des peuples Indigènes, les Droits Humains et la Paix Organisation Nationale Indigène de Colombie - ONIC

traduction carolita d'un communiqué

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Colombie, #Peuples originaires, #Sáliba

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article