La Abuela Margarita

Publié le 26 Juin 2018

traduction d'un article de mai 2017 

Note de caro : La abuela Margarita ou la vérité de la pleine conscience Maya.

Un entretien exclusif avec la femme âgée de la connaissance maya pour qui les femmes et les hommes doivent penser avec leur cœur et suivre le chemin de la nature, pour naître, grandir, accomplir la mission et mourir, laissant une semence.

L'énergie féminine chez l'homme et la femme


Mon voyage au Mexique avait trois objectifs : visiter les Triquis et la tribu Yaqui, peuples que je soutiens à cause de la question de leurs territoires, et rencontrer la abuela Margarita, une aînée maya qui diffuse la connaissance des ancêtres à travers son chant et sa parole. Je devais lui donner la plume du condor, notre oiseau sacré, unissant symboliquement les énergies du nord et du sud puisqu'il représente l'aigle du nord.

Je suis allée à la maison où elle vit. Elle nous a reçus très tôt, nous avons commencé à parler pendant au moins deux heures, nous avons parlé de la Terre Mère, des femmes, des hommes et de leur rôle, et de notre rôle en tant que femmes. Nous avons également parlé du pouvoir des femmes et de l'éveil des femmes dans le monde entier.

Elle s'est présentée de la manière suivante : "Je suis Margarita Núñez García, je suis née au Mexique, cette petite chanson vous dira d'où je viens : je ne suis pas d'ici et ne suis pas de là-bas /No soy de aquí ni soy de allá" .....et la famille pleine d'amour est là où vous voulez être. Le mot abuela/ grand-mère est venu à moi dans le calpulli, où j'ai vécu pendant 30 ans, j'étais toujours avec les enfants et quand ils me cherchaient, j'étais là avec les enfants, et de là ils m'ont appelée abuela Margarita et je n'avais pas de petits-enfants à l'époque. Quand j'avais 40 ans, un poème de Quetzalcoatl est venu à moi et là j'ai commencé à voir la vie sous un autre jour. On vit l'enfance, l'adolescence, la jeunesse puis la maturité, l'âge adulte et à 52 ans on a déjà eu toute l'expérience qu'ouvre la maternité, tant les hommes que les femmes ouvrent cette maternité."

Parler de la maternité de l'humanité


Aujourd'hui, je veux lui parler de cette maternité universelle, à travers cette petite chanson :

“Las mujeres somos dios y los hombres también y ya me acordé y lo viviré y lo disfrutaré, y ya me acordé y lo viviré y lo disfrutare” ( Les femmes sont dieux et les hommes aussi et je m'en suis rappelé et je l'ai vécu et je m'en suis réjouie)

Apprécions le fait d'être des dieux, mais depuis ce dieu que nous sommes, l'homme et la femme ont tous deux un rôle à jouer.

Le premier rôle que nous devons jouer est de réaliser que les femmes sont des femmes et les hommes se rendent compte qu'ils sont des hommes, parce que même si nous sommes nées avec le corps de cette petite femme, ils nous disent "Oh, elle est une petite femme", mais où se rendent-ils compte qu'elle est une petite femme, sinon dans ses parties génitales. Et les hommes sont aussi reconnus par leurs organes génitaux. Il est important que nous reconnaissions cet organe génital parce qu'il s'agit d'une denrée précieuse, et les femmes qui naissent avec cet organe génital sont des femmes lorsqu'elles veulent être des femmes. Elles sont des mères universelles lorsqu'elles veulent être mères, et après 52 ans, elles ont le droit de vivre leur jeunesse, leur enfance, leur maturité, de prendre du plaisir qu'elles n'ont pas connu , et les hommes le font aussi."

Honorer nos parents


"Nous ne devons pas oublier d'honorer notre père et notre mère, la maman est importante et ils doivent ressentir le véritable amour même si elle nous a abandonnés, nous a quittés, nous ne sommes pas plus que ce qu'ils entendront dans cette chanson :

Con el poder del amor mi papá y mi mamá me concibieron, mi papa en su eyaculación descendió la energía del sol y las galaxias, mi mamá con su poder su óvulo, su sangre hizo mi cuerpo ¿Qué es? Qué es? La casa de diosa, la cada de dios (Avec le pouvoir de l'amour mon père et ma mère m'ont conçu, mon père dans son éjaculation a abaissé l'énergie du soleil et des galaxies, ma mère avec le pouvoir de son ovule, son sang a fait mon corps Qu'est-ce que c'est ? Qu'est-ce que c'est ?  La maison de la déesse, la maison de tous les dieux.)

Écoutez et chantez ceci deux ou trois fois et vous verrez que c'est une grande vérité. Et ainsi nous pouvons aimer nos parents, parce que nous ne devrions pas les aimer seulement s'ils ont fait beaucoup ou peu pour nous, mais simplement parce que nous existons, cette puissance que nous avons, l'énergie de pouvoir regarder, danser, chanter, voir est une énergie pure qui vient du soleil et des galaxies et comment c'est fait et qui le fait, parce que dans un petit corps il y a une bouche qui parle, il y a un pied qui marche et vous emmène partout, qu'il marche ou danse, et ainsi nous pouvons sentir notre présence ?......grâce au travail de notre maman et de notre papa."

Savoir qui nous sommes


"Une fois, j'ai marché deux mois et demi en parlant de changement, ce changement vient de la femme. Parce qu'il est très vrai que l'homme place toute cette énergie divine, mais ils nous ont fait croire que c'est un sperme et que c'est le plus grand ou le plus fort qui vient et tout cela. Mais nous devons voir que tout cela n'est pas vrai, la vérité est que le sperme s'installe autour de l'ovule comme un soleil et que l'ovule voit qui est le spermatozoïde qui est selon l'ovule et qui est celui choisi pour faire un corps, avec cette énergie qu'il va recueillir et que le sperme n'arrive pas seul pour féconder, parce qu'il y a deux autres spermatozoïdes qui l'aident à arriver, alors il n'arrive pas seul, et à ce moment l'ovule et le sperme se sont trouvés pour nous donner la vie, à ce moment même un liquide gommeux et collant est sécrété et enveloppe le sperme parce que le corps reçoit un avertissement électrique et unit tous les spermatozoïdes, c'est pourquoi je chante ceci :

La energía del sol, de las galaxias, la energía de la tierra y la naturaleza, la energía en cada uno de los cuatro elementos es la misma energía que está en ti, en cada uno, es la misma energía que está en mí y en la humanidad es la misma energía, quien es más, quien es menos, quien es más, quien es menos, si somos la misma energía. Y esa es realmente la energía que somos, todos somos energía. (L'énergie du soleil, des galaxies, l'énergie de la terre et de la nature, l'énergie dans chacun des quatre éléments est la même énergie qui est en vous, en chacun d'eux, est la même énergie qui est en moi et en l'humanité, qui est plus, qui est moins, qui est plus, qui est plus, qui est moins, qui est moins, si nous sommes la même énergie. Et c'est vraiment l'énergie que nous sommes, nous sommes tous de l'énergie.)

Nous sommes tous Quetzalcoatl, nous sommes tous Viracocha, nous sommes tous Tupa, celui qui sait qui il est. Le mot chaman je ne sais pas ce que cela signifie, mais le mot achaman est celui qui sait, est celui qui sait qui il est,  il est dieu. Il est important que nous sachions qui nous sommes et que, lorsque nous partirons, nous nous considérions comme dieu. Je vous demande à tous de ressembler à dieu.

Soins aux hommes et aux femmes


"Quand nous parlons de la femme si elle est une pure femme, c'est le sentiment pur, la femme doit porter tout ce sentiment qui est depuis le bas ventre jusqu'au cœur qui est appelé amour, mais pour atteindre le cœur qui est appelé amour, elle doit passer par le plexus solaire qui est le bonheur, la joie de vivre et quand elle atteint le cœur qui est amour, c'est vraiment son féminin et alors dans ce féminin elle peut utiliser sa tête, la femme est féminine en manifestation, mais elle a une tête qui est très masculine et elle doit savoir comment penser, nous devons penser depuis le coeur avec un esprit divin.

D'autre part, l'homme aura beaucoup d'esprit, mais si cet esprit n'est pas attaché au cœur, il utilisera beaucoup de pouvoir masculin, quand nous utilisons plus le pouvoir des organes génitaux et nous faisons du mal. Parfois[nous] utilisons ces transgéniques qui nuisent à notre corps, à notre terre. L'homme pour faire de belles choses doit aller à son esprit pour le transmettre à l'amour et prendre le pouvoir des organes génitaux et le transmettre au cœur et l'amener à l'esprit ou à la pensée et le faire d'une belle manière.

La femme doit aussi prendre son pouvoir, le prendre à ses organes génitaux et le transmettre au cœur qui est féminin et l'apporter à l'esprit ou à la pensée qui est aussi masculin. Nous pouvons donc dire que les femmes ont aussi l'esprit clair et je tiens à féliciter toutes les femmes qui se sont présentées pour aider toute l'humanité parce qu'elles le font d'une belle façon. Parce qu'elles utilisent leur féminité et leur masculinité, tout le monde n'ose pas, et aussi féliciter les hommes qui aujourd'hui prennent soin de la terre parce que lorsqu'ils prennent soin de l'humanité, ils utilisent leur féminité et leur masculinité.

Je crois que les femmes et les hommes, nous devons penser avec notre cœur, et suivre le chemin de la nature, naître pour grandir et se développer pour accomplir notre mission et mourir, laissant une semence, une semence de lumière pour nos enfants et petits-enfants, commençons à penser davantage à partir du cœur et de la maternité comme le fait la Pachamanca. Je crois que c'est l'obligation de transmettre ces enseignements, c'est la seule façon de prendre soin de nous-mêmes en tant qu'humanité dans cette belle maison appelée Mère Terre."

Par Amalia Noemí Vargas 

Glossaire : 


Salpullí : Chez les Mexica ou Aztèques, il s'agissait d'une unité sociale composée de plusieurs lignées liées par un ancêtre commun, généralement une divinité. Ses membres étaient chargés de diverses fonctions, dont celle de transmettre les enseignements de la communauté à travers les "écoles" ou telpochcalli.

traduction carolita d'un article paru sur Elorejiverde le 19/05/2017

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article