Guatemala- El Estor, Izabal : glissements de terrain dus à l'exploitation minière en période de pluie

Publié le 16 Juin 2018

Par : Baudilio Choc / Carlos Ernesto Choc.

Mercredi, un glissement de terrain s'est produit sur l'une des routes communautaires, plus précisément à l'endroit connu sous le nom de Las Nubes à El Estor, à 12 kilomètres de la capitale municipale. Une avalanche de boue et de roches est tombée, isolant la population Q'eqchi, la route a pratiquement disparu, les autorités communautaires blâment la société CGN Pronico pour ce type de glissement de terrain, ils continuent à travailler sans aucune réglementation ou contrôle, mettant les communautés en danger, ont-ils dit.

En hiver, de fortes pluies provoquent des débordements de rivières, des inondations et des glissements de terrain dans de nombreuses régions du pays : El Estor, par exemple, est un territoire à haut risque qui, avec l'exploitation minière, expose la population à un risque permanent, comme le glissement de terrain survenu le 13 juin.

La société minière CGN PRONICO, opérant dans les montagnes pour l'extraction de nickel et d'autres minéraux, la déforestation et la destruction des montagnes ont contribué à l'effondrement récent, bloquant la seule voie de communication.

Les membres de la communauté ont exprimé qu'ils sont fatigués d'être victimes des fausses promesses que la compagnie minière a faites au sujet de l'amélioration de la route. Ils en ont assez d'être ceux qui fabriquent eux-mêmes les remblais pour réparer les routes et lorsque la compagnie empile les terres en un seul endroit, cela les affecte pendant la saison hivernale.

Ils espèrent que le maire Rony Mendez et le gouvernement prendront des mesures sur cette question dès que possible, "parce qu'il est inquiétant que nous soyons laissés isolés, nous nous mobilisons et utilisons cette importante route tous les jours et c'est pourquoi nous voulons résoudre ce problème que nous avons", a déclaré Secundino Chub de la communauté Cadena Se Mu'q.

Les membres de la communauté ne sont pas seuls, mais les commerçants qui visitent ces communautés ont uni leurs forces pour voir comment la terre peut être enlevée afin d'avoir accès aux communautés affectées : Las Nubes, Chac chila, Cadena se Mu'q, Rubel Juhu, Rubel Pec Arriba, Rubel Pec Abajo, Nimlha se Mu'q, Santa María se Mu'q, Rubel ó, La Maoba et Amanecer.

Les membres de la communauté ont demandé au directeur minier d'être présent sur le site et de rendre compte des dommages qu'a causé la compagnie minière et la réponse du représentant a été : " Ne vous entêtez pas et ne devenez pas négatifs."

Alfonso Benavides, au nom de la compagnie minière CGN Pronico, est arrivé sur le site et a dit : "Pour résoudre le problème, la route doit être dégagée en raison du glissement de terrain causé par les pluies, la route menant à la communauté Se mu'q a été détruite" cependant l'entreprise nie ses responsabilités.

M. Ricardo Chub Chocooj a dit : "La compagnie minière est la coupable parce qu'il y a quelques jours elle a détruit une colline et cela a causé le glissement de terrain et la destruction de notre route et nous demandons au maire de nous soutenir parce que nous avons besoin de vendre nos récoltes et cela nous cause un grand préjudice."

En raison des collines qui sont détruites, il y a un déséquilibre environnemental et maintenant, avec les pluies, la terre est facilement emportée par les eaux de la route qui la bloque. Jusqu'à présent, les dégâts ne sont que matériels, aucune vie humaine n'a été perdue, mais pour l'économie des communautés, c'est un coup dur, elles ont déjà eu 48 heures de commerce paralysé.

L'État va-t-il continuer à négliger la population touchée par l'exploitation minière à El Estor ?

traduction carolita d'un article paru sur Prensa comunitaria le 15 juin 2018

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article