Chili- Lof du Futxa Ruka Pillan et la défense de l'ITXOFILL MONGEN (biodiversité)

Publié le 19 Juin 2018

 

 

"Notre mode de vie est unique et doit continuer. Nous sommes également d'accord sur la nécessité de promouvoir l'autonomisation de nos frères et sœurs Mapunche et de leurs voisins, en développant la conscience de la nature, de la culture et de la spiritualité, en ouvrant et en partageant progressivement le MAPUNCHE KIMUN et en invitant chacun à collaborer à ce projet de vie. Selon les mots d'un participant : "Ma grand-mère disait : le Püllüam est un Folil Mapu, c'est une racine de la terre, il nourrit toute la vie qui existe vers le bas. Par conséquent, les Mapunche sont particulièrement appelés à la protéger et les Chiliens sont conscients (ka molfiñ, ka tripache)".

Ce qui suit est la déclaration publique du LofMapu lié à la Ruka Pillan.


Rimü, 2018


DÉCLARATION PUBLIQUE DE PU LOF DU FUTXA RUKA PILLAN*

Marri Marri Kom Pu Che.

Samedi dernier, 9 juin 2018, habitants et descendants des anciennes lignées de la zone sud du PEWEÑENTU KA RUKA PILLAN, nous nous sommes rencontrés de manière auto-convoquée, suivant nos traditions dans un TRAWUN TERRITORIAL LOCAL. Lors de cette rencontre, nous avons continué à renforcer notre connaissance ancestrale Mapunche associée au territoire du "Parc National de Villarrica et Volcan Villarrica". Ensemble, dans les conversations, nous avons réussi à entrevoir les façons dont nous souhaitons et pouvons habiter, protéger et sauvegarder notre territoire hérité depuis des temps immémoriaux.

Pendant la journée, des progrès ont été réalisés sur un NGÜTXAM avec les idées de KÜME MONGEN - le bien vivre -, la conservation de l'ITXOFILL MONGEN - la biodiversité -, les expériences antérieures de résistance culturelle territoriale, le type de "développement" que nous voulons, ainsi que les projets futurs qui sont prévus de l'état chilien sur notre territoire.

Dans ce dialogue, nous avons pu écouter et parler de différents points de vue. Ils a été discuté en profondeur de la pertinence et de l'importance socioculturelle et politique de la défense, de l'entretien et du sauvetage de l'espace actuellement menacé par la construction d'une station de ski, ainsi que d'une série d'autres projets d'investissement dans le tourisme. Nous souhaitons que cette discussion approfondie reste ouverte à la participation des autres LOF adjacentes au RUKA PILLAN.

Basé sur la cosmovision, la spiritualité et le MAPUNCHE FEYENTUN, la compréhension du territoire de PEWEÑENTU comme patrimoine collectif du peuple-nation Mapuche a été renforcée, sans valider le réductionnisme ou la privatisation des divers espaces sacrés que l'Etat chilien prétend. Nous reconnaissons la diversité des façons dont la valeur du respect de ces espaces se manifeste à partir de la culture Mapunche. Nous reconnaissons et nous rappelons que les frontières et les limites nationales, régionales et communales sont une imposition qui viole nos droits inaliénables d'autonomie et de souveraineté de ce territoire.

Notre mode de vie est unique et doit continuer. Nous sommes également d'accord sur la nécessité de promouvoir l'autonomisation de nos frères et sœurs Mapunche et de leurs voisins, en développant la conscience de la nature, de la culture et de la spiritualité, en ouvrant et en partageant progressivement le MAPUNCHE KIMUNN et en invitant chacun à collaborer à ce projet de vie. Selon les mots d'un participant : "Ma grand-mère disait : le Püllüam est un Folil Mapu, c'est une racine de la terre, il nourrit toute la vie qui existe vers le bas. Par conséquent, les Mapunche sont particulièrement sollicités pour la protéger et les Chiliens conscients (ka molfiñ, ka tripache).

Il a été observé les manières illégitimes, inhumaines et incohérentes par lesquelles le concept de progrès est soulevé sans sensibilité ou considérations contraignantes en raison des impacts possibles qu'il génère sur la diversité des formes de vie sur le territoire. En outre, les formes violentes utilisées par les institutions Winka (blanches) ont été partagées, pour ne citer qu'un exemple, lorsqu'elles ont détruit les sayeles ou abris construits par nos ancêtres et utilisés de manière communautaire dans les PEWEÑANTU ou les zones à col de pin à côté du volcan. En bref, nous rejetons le "Plan directeur pour le développement touristique du Parc national de Villarrica" qui a été élaboré à huis clos en 2013 par le Ministère du Patrimoine National, de l'Environnement, de l'Agriculture (CONAF) et de l'Economie, du Développement et du Tourisme, sans la participation, la consultation ou le consentement de la vision Mapunche des habitants ancestraux des LOFs adjacents au Peweñantu.

La mémoire collective s'est renforcée autour des différents types d'utilisations du territoire du volcan : LAWEN ou médecine naturelle, alimentation saine, habitat, collecte NGUILLÍO, veranadas, CHENKEKURRA, empreintes, sources d'eau, ayant comme axe transversal la spiritualité ou plus profondément le PAMUNCHE FEYENTUN qui doit être reconstruit et maintenu en considérant les lieux et types cérémoniels présents dans tout le périmètre du volcan; comme il a été dit et nous a permis de réfléchir sur un tourisme plus pertinent : "Nous ne voulons pas la destruction du territoire spirituel juste pour que des gens puissent venir et s'amuser."

Nous invitons les KOM PU LOF qui entourent le FUTXA RUKA PILLAN à réaliser un FUTXA TXAWUN, Apon Kuyen août (25 août 2018), dans le Territoire, à continuer à nourrir la vision Mapunche et l'avenir que nous voulons pour tous les êtres, à générer une sauvegarde et une défense, en soulignant que notre dialogue, notre réflexion et notre mobilisation sont conscients sans aspiration à étendre ou à obtenir des ressources ou des titres de propriété privés personnels ou légaux. Nous sommes orientés vers le maintien, l'expansion et la consolidation des droits collectifs et spirituels de l'anneau du pilon Futxa ruka.

*"Le Ruka Pillan est la base de notre spiritualité mapunche" (note de caro Le Ruka Pillan est le nom donné par les Mapuche au volcan Villarica)

ATTE. KOM PU LOF PUKURRA, CHIWAIKO, TRAPÜR, CHALLUPEN, KA KONA RÜPÜ, LIKANRAY

Wechekeche, Kuifikeche ka Pichikeche en défense de notre FUTXA RUKA PILLAN!

Informations connexes :

ANNONCE PUBLIQUE : SUITE À LA POSSIBILITÉ D'INSTALLER UNE STATION DE SKI DANS LA LOCALITE DE PINO HUACHO.

http://www.mapuexpress.org/?p=24771  (non traduit)

Plan directeur pour le développement du Parc national de Villarrica - Biens nationaux

http://www.bienesnacionales.cl/wp-content/uploads/2017/10/LIC_VILLARICA_ANEXO_12.pdf  (non traduit)

traduction carolita d'un article paru sur le site Mapuexpress

 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article