Les oiseaux de La Fontaine : L'Oiseau blessé d'une flèche

Publié le 14 Avril 2018

 

Carte postale publicitaire,
Ets Bergougnan à Clermont Ferrand

Premier recueil des fables de Jean de la Fontaine, livre II, 6e fable.

Première édition 1668.

La source qui inspira à la Fontaine cette fable est une fable d'Esope L'aigle frappé d'une flèche dont la morale est "Il est pénible de souffrir d'une peine venant des siens".

François Chauveau Par François Chauveau (1613-1676) — Scan by Philippe, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4030672

François Chauveau Par François Chauveau (1613-1676) — Scan by Philippe, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4030672

Mortellement atteint d'une flèche empennée, (1)
Un Oiseau déplorait sa triste destinée,
Et disait, en souffrant un surcroît de douleur :
"Faut-il contribuer à son propre malheur !
Cruels humains ! vous tirez de nos ailes
De quoi faire voler ces machines mortelles.
Mais ne vous moquez point, engeance sans pitié :
Souvent il vous arrive un sort comme le nôtre.
Des enfants de Japet (2 ) toujours une moitié
Fournira des armes à l'autre.

(1) La flèche était additionnée de plumes qui la guidaient dans les airs
(2) père de Prométhée qui façonna les mortels avec de la terre glaise.

Jean de la Fontaine

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/jean_de_la_fontaine/l_oiseau_blesse_d_une_fleche.html

Rédigé par caroleone

Publié dans #La poésie que j'aime, #Les oiseaux

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
Une fable qui tombe à point nommé je pense que tu ne l'as pas choisie pour rien aujourd'hui. C'est comme ça, la nature humaine est ainsi faite qu'elle ne sait pas vivre sans tuer et sans massacrer...<br /> Joli choix d'illustrations comme d'habitude, j'ai toujours un faible pour Gustave Doré qui était aussi peintre, on le sait peu.
C
J'avais anticipé parce que forcément le bruit des bottes résonne tellement fort en ce moment.<br /> On sait pourquoi les bouffons et valets du capital sont en place. Pour que certains vivent bien, il faut que d'autres dégagent et la vie est bien peu de chose quand des intérêts aussi grands pour les grands de ce monde sont en jeu. Business is business et la plume qui vient se planter dans ta chair est propulsée par l'arc de tes semblables. Oui Doré est le plus emblématique des illustrateurs de La Fontaine, j'ai d'ailleurs un livre énorme des fables avec ses illustrations.