FORUM - Txawün : Les impacts de l'industrie forestière sur les territoires ancestraux des communautés mapuches seront abordés à Temuco.

Publié le 2 Mai 2018

L'Association des communautés Mapuche pour le Rukamanke organise son premier txawün et ngütxam public intitulé "Propositions pour la restauration et la préservation contre les impacts de l'industrie forestière sur les territoires ancestraux", qui se tiendra le jeudi 10 mai et débutera à 9h30 dans l'auditorium du campus Menchaca Lira de l'Université catholique situé au 0422 Avenida Alemania dans la ville de Temuco.

Une partie du contenu de cette activité, exprimée par les organisateurs, est basée sur le fait que plusieurs territoires de la partie sud-centrale du Chili qui font partie du territoire ancestral Mapuche de Ngulumapu, ont subi une transformation agressive dans divers aspects au cours de ces plus de 40 ans en raison du modèle de l'industrie forestière, où une profonde crise hydrique s'est intensifiée en raison de l'augmentation explosive des monocultures d'espèces exotiques. D'autres conséquences graves découlent également de l'appauvrissement des populations, de la perte progressive des sols, du remplacement des terres agricoles, forestières et fruitières indigènes, de la contamination par la cellulose dans divers secteurs, de la prolifération des incendies incontrôlés, de l'utilisation explosive des fumicides, de l'accumulation de terres et même de lieux d'importance culturelle, entre autres impacts, qui ont tous fait l'objet de dénonciations constantes de la part de nombreuses communautés et organisations.

Face à cette réalité, de nombreuses propositions ont également été avancées, dont certaines ont été réalisées par des initiatives organisationnelles visant à rechercher les moyens de restaurer les territoires et leurs écosystèmes dévastés, tandis que d'autres tentent d'influencer les politiques publiques afin d'établir une transformation plus profonde vers l'État et les institutions assumant leurs responsabilités et mettant fin aux collusions et avantages accordés par les secteurs politiques à des groupes de pouvoir économique liés à l'industrie forestière.

En guise de contexte, il convient de rappeler que plus de 110 organisations à travers le Chili ont exigé la liquidation définitive du DL 701, ne permettant pas une nouvelle extension ou l'existence ou le traitement d'un nouveau règlement qui remplisse les mêmes objectifs et qui ait les mêmes incitations pour l'industrie forestière, directement ou indirectement.

De même, un nouveau modèle sur les territoires ancestraux est exigé pour que les formes de développement qui sont établies puissent se faire en accord avec les intérêts et les besoins collectifs, pour le bien commun, en tenant compte des diverses réalités sur toute la longueur et la largeur, y compris les formes de restauration des écosystèmes, la protection efficace des bassins hydrologiques, la diversification des usages et la création de véritables incitations à protéger les corridors biologiques et, de cette manière, l'augmentation des espaces de vie en élargissant leur extension, permettant non seulement de préserver et de survivre, mais aussi des formes durables d'économie, respectueuses des personnes et de la nature.

"Nous croyons qu'il est très important de rendre compte de la situation que vivent les territoires à cause de l'industrie forestière et aussi de rendre visibles les propositions de restauration des dommages causés et de reconvertir ce modèle qui continue d'appauvrir les territoires", indiquent les organisateurs.

Le programme général du Forum Encuentro est le suivant :

FORUM - Txawün : "Propositions pour la restauration et la préservation contre les impacts de l'industrie forestière sur les territoires ancestraux".

09h30 à 10h00 HEURES. Arrivée, réception

10,00 à 10,30 HEURES. Discours de bienvenue et présentation "Association des communautés mapuches pour le Rukamañke".

De 10 h 30 à 11 h 30. Contexte général, paroles des organisateurs et des délégations en visite.

De 11h30 à 11h45. Café, mate mizawun

11h45 à 12h45. Panel de discussion avec des interventions d'organisations territoriales.

12h45 à 13h15. Questions et réponses

13,15 a 13,30. Premier documentaire de "L'a otra cordillera" (15 minutes)

Paroles de clôture

Ils convoquent :

- Association des communautés mapuches pour le Rukamañke

- Réseaux territoriaux

- Observatoire latino-américain des conflits environnementaux (OLCA)

En collaboration avec : Carrera de Sociología UCT

traduction carolita d'un article paru sur Mapuexpress : 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article