(Communiqué) Le Machi Celestino entre dans une phase dangereuse - 79 jours de grève de la faim.

Publié le 2 Avril 2018

DIFFUSION URGENTE .
Temuko, Wall Mapu 1er avril 2018

Mari mari pu lamngen mari mari  kom pu che 

Nous informons le peuple Nation Mapuche et Wenuy que le 1er avril 2018, 79 jours après la grève de la faim de Machi Celestino Córdova, sa santé se détériorait de jour en jour dans la prison de Temuko.

Selon le rapport publié par le professionnel Nelson Reyes, le médecin traitant du machi, il est noté ce qui suit :

Kiñe : son état de santé s'aggrave, entrant dans la phase de risque vital, car son rythme cardiaque est de 47 (intervalle normal de 60 à 100 battements par minute) et il a souffert d'un déséquilibre en sucre de 498 le jeudi 29 mars, et aujourd'hui, dimanche 1er avril, il souffrait d'une glycémie de 57 mg/dl.

Epu : nous nous rappelons que la demande du machi Celestino est qu'il parte pour 48 heures pour renouveler son Rewe et pour pouvoir exercer sa spiritualité à l'intérieur de la prison, demande qu'avant de prendre la décision d'exercer son droit de grève, toutes les procédures judiciaires et gouvernementales pertinentes à la demande ont été faites et toutes ont été refusées par les organismes de l'Etat.

Küla : Nous demandons à toutes les autorités Longko, machi, werken, organisations et wenuy d'être présents le 2 avril à l'extérieur de la prison de Temuko et à l'intérieur de celle-ci lors d'une visite au Machi pour livrer du newen et aider à renforcer son esprit.

Meli : Nous remercions tous ceux qui ont soutenu la demande du Machi pour toutes les formes de résistance autonome et territoriale et nous demandons qu'e vous ne cessiez pas de vous mobiliser comme moyen de pression contre ceux qui doivent accepter la demande de Celestino Córdova, l'autorité ancestrale Mapuche.

Les parents du Machi Celestino

Réseau de soutien du Machi Celestino Cordova

traduction carolita d'un communiqué paru sur le site  radio kurruf.org :

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article