Monsanto et Bayer concentrent 62 % des permis pour cultiver des transgéniques au Mexique

Publié le 19 Février 2018

Ville de México/Desinformémonos - Les sociétés transnationales alliées Monsanto et Bayer détiennent 62 pour cent des permis pour cultiver des transgéniques au Mexique, où la plantation de semences génétiquement modifiées a été effectuée dans 365 sites à travers le territoire national, a déclaré le rapport "30 ans de cultures transgéniques au Mexique," préparé par Daniel Sandoval et le Centre des Etudes pour le Changement dans la Campagne Mexicaine (Ceccam).

D'autre part, le groupe Dow concentre 25 % des permis et 50 % du maïs transgénique, tandis que le coton est contrôlé par Monsanto.

Avec les permis, les entreprises ont réussi à planter dans des zones naturelles protégées, des centres d'origine des aliments et les meilleures terres irriguées, selon le rapport. "Il existe des polygones de libération potentielle de maïs transgénique provenant d'entreprises qui traversent des zones protégées comme les îles du golfe de Californie et la Sierra de Tamaulipas", a-t-il déclaré.

Lors de la présentation du document, Sandoval a présenté une carte pour localiser les zones avec permis de culture de transgéniques, expérimentales ou pilotes. Selon le rapport, les principales cultures sont le maïs, le blé, le coton, le soja et les tomates.

Ramon Vera Herrera, de l'organisation Grain, a déclaré que le rapport nous permet d'observer comment les entreprises opèrent pour s'établir au Mexique, par l'expansion, la localisation dans les zones à risque et la saisie du territoire sans égard à la dépossession des communautés affectées et la contamination générée par la culture des cultures transgéniques.

L'étude a souligné que les semences commerciales n'ont eu lieu qu'avec du coton et que les autorisations de soja sont suspendues, tandis que les autorisations de maïs sont annulées par une procédure judiciaire.

Les chiffres repris dans le document indiquent qu'entre 1988 et 2005, 317 permis ont été octroyés, mais après l'entrée en vigueur de la législation en la matière, ce chiffre est passé à 853 pour 15,4 millions d'hectares dans le pays.

traduction carolita d'un article paru dans Desinformémonos le 17 février 2018 : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #PACHAMAMA, #pilleurs et pollueurs, #Monsanto, #Bayer

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article