Chili- Machi Francisca Linconao: Audition pour les mesures de précaution, elle laisse également un message au Pape François et aux plaignants du cas Luchsinger-Mackay

Publié le 17 Janvier 2018

 La Machi Francisca Linconao et deux autres accusés dans l'affaire dite Luchsinger Mackay ont bénéficié de mesures conservatoires. L'autorité traditionnelle a réaffirmé son innocence et le prouvera devant les tribunaux. Elle a également demandé aux plaignants pourquoi ils n'enquêtent pas au sein de leur propre famille, rappelant qu'il y a eu des combats qui ont été rendus publics, mais qu'ils insistent néanmoins pour la persécuter alors qu'elle est innocente. En même temps, la Machi fait remarquer qu'elle est prête à parler au Pape et à lui raconter ce que vivent les Mapuche.

Après s'être rendue en Bolivie après avoir été acquittée en première instance de l'affaire Luchsinger-Mackay, la machi Francisca Linconao est revenue dans sa communauté pour assister à l'audience de mesure conservatoire, et aujourd'hui, le 15 janvier 2018, elle est assignée à résidence la nuit et doit rester sur le territoire national. De même, pour deux autres accusés qui se sont présentés volontairement, l'assignation à résidence totale a été décrétée dans l'affaire Aurelio et Eliseo Catrilaf. Auparavant, lors de l'audience qui avait été avancée le 8 janvier de cette année, l'assignation à résidence avait été fixée pour Sabino Catrilaf, José Peralino et José Tralcal. Il y a 5 inculpés qui n'ont pas été jugés pour des mesures conservatoires et qui ont été arrêtés, dont le procès est prévu pour le 26 février.

Il convient de noter que la porte-parole de la Machi Linconao et les réseaux de soutien ont souligné que les mesures de précaution contre la Machi sont des actes inutiles car elle s'est présentée à chacune des injonctions judiciaires, prouvant à maintes reprises depuis 2013 qu'il n' y a pas de preuves contre elle et que rien n' a été démontré qu'elle était impliquée dans l'affaire "Luchsinger Mackay", raison pour laquelle, l'autorité mapuche a signalé à travers les médias, à la propre famille Luchsinger-Mackay :"Je veux leur dire de s'enquérir eux-mêmes qu'ils se battaient contre des oncles et des parents. Pourquoi me poursuivent-ils? Je vais toujours montrer mon visage, a-t-elle dit..

La Machi Linconao a été faite prisonnière pendant neuf mois en 2016 et 2017, démontrant une fois de plus son innocence dans le procès qui l'a acquittée lors du vaste procès de la Cour pénale orale de Temuco en octobre 2017, avec dix autres comuneros mapuches, révoquée fin décembre par une chambre de la Cour d'appel, témoignant des pressions et des pratiques existantes de certains ministres et procureurs.

La voix de La Machi, dirigée par Ingrid Conejeros, a fait valoir qu'il existe une persécution ouverte contre Linconao, comme en témoignent les diverses interprétations et spéculations qu'elle a faites lors de son récent voyage en Bolivie et qui ont été faites par certains médias et groupes politiques liés au pouvoir des affaires, ainsi que le mandat d'arrêt émis par le ministère public le jeudi 4 janvier, qui a été rejeté par les tribunaux car il n' y avait pas d'entrave à la libre circulation de la Machi au moment de son voyage, soulignant qu'il existe une campagne de publicité pour la juger et l'attaquer.

traduction carolita d'un article paru sur le site Mapuexpress : 

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article