Pourquoi l'esprit des Noirs compte - Mumia Abu Jamal

Publié le 31 Décembre 2017

Par Mumia Abu Jamal

Son nom est dédaigneusement et délicieusement Noir. Un jeune érudit nommé Keeanga Yamahtta Taylor a écrit un livre qui promet d'ouvrir les yeux et l'esprit des gens.

Il s'intitule From #Black Life Matters to Black Liberation*, publié l'an dernier par Haymarket Books à Chicago.

Dans l'ouvrage, Taylor examine l'impunité violente et le mépris raciste de la police envers les Noirs. C'est précisément ce qui a déclenché des rébellions tout au long du XXe siècle dans les quartiers des États-Unis, depuis Watts en Californie à Overtown en Floride.

Elle retrace la croissance nationale du mouvement "Black Life Matters" (La vie des noirs compte) et des organisations connexes.

Elle donne aussi une qualification réprobatrice aux politiciens noirs, car la majorité d'entre eux n' a pas eu la moindre idée de la manière de répondre à l'un des problèmes les plus pressants pour les noirs: la terreur policière.

Sa critique démontre qu'ils diffèrent très peu de leurs prédécesseurs blancs, à l'exception de la couleur de leur peau.

Beaucoup d'entre eux sont montés à bord du train d'incarcération de masse dirigé par Bill Clinton, et presque aucun d'entre eux n' a réussi l'examen du Dr Taylor.

Son livre est bien pensé, honnête, critique et perspicace. Il honore l'art des savants.

Il y a quelques années, la professeure de droit Michelle Alexander a ébranlé le public avec son livre exceptionnel, The New Jim Crow. Maintenant c'est au tour de Keeanga Yamahtta Taylor.

De# Black Lives Matter to Black Liberation. Haymarket Books. 2016.

De la nation emprisonnée, je suis Mumia Abu-Jamal.

–©’17 MAJ

17 décembre 2017

Audio enregistrée par Noelle Hanrahan: www.prisonradio.org

Texte diffusé par Fatirah Litestar01@aol.com

Traduction  Amig@s de Mumia, Mexique

traduction carolita d'un article paru sur Centrodemedioslibres : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #prisonniers politiques, #Mumia, #Afroaméricains

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article