Pérou : Approbation d'études sur la reconnaissance des peuples indigènes isolés

Publié le 22 Décembre 2017

 

Ils appartiennent aux populations de Yavari Tapiche et Yavari Mirim dans la région de Loreto en Amazonie péruvienne, dans les territoires proposés comme réserves indigènes.

Le 11 décembre, lors d'une réunion de la Commission multisectorielle du Ministère de la culture, les précédentes études sur la reconnaissance des peuples indigènes isolés dans les réserves indigènes demandées par l'AIDESEP (Association interethnique pour le développement de la selva péruvienne) ont été approuvées: Yavarí Tapiche et Yavari Mirim, dans la région de Loreto.

 Aussi bien Yavarí Tapiche que Yavarí Mirim ont actuellement une demande de déclaration de réserves indigènes, mais cette étude doit avoir été préalablement admise et approuvée.

Il est à noter que l'AIDESEP a présenté les études mentionnées en 2003, ce retard d'approbation a favorisé l'émergence de la superposition de lots pétroliers, de concessions forestières, entre autres facteurs qui représentent une menace évidente pour la vie et la santé des populations isolées dans les deux zones. De même, compte tenu de la gravité de l'affaire, l'AIDESEP a déposé une action constitutionnelle contre le Vice-Ministère de l'Interculturalité en juin 2016 devant la quatrième chambre constitutionnelle du Pouvoir judiciaire, qui a été acceptée.

C'est ainsi qu'après plus de dix ans d'un important travail de plaidoyer mené par l'AIDESEP et l'Organisation régionale des peuples autochtones de l'Est (ORPIO), cet important pas en avant a été franchi, ce qui est essentiel pour garantir les droits des peuples autochtones vivant sur le territoire qui forme les réserves autochtones demandées.

Etaient présents pour impulser l'approbation des études présentées: Nery Zapata, responsable national de l'AIDESEP et de son équipe technique; Jorge Pérez, président de l'ORPIO, ainsi que son équipe technique et Wilder Flores, responsable de la communauté autochtone des Matsés. De la part du Ministère de la Culture: Ángela Acevedo, directrice de la Direction Générale des Droits des Peuples Indigènes du Vice-Ministère de l'Interculturalité et Lorena Prieto, directrice des Peuples Indigènes en Situation d'Isolement et de Contact Initial.

L'AIDESEP et les organisations qui constituent la plate-forme des organisations autochtones pour la protection des PIACI (Populations indigènes en isolement et en contact initial) continueront de veiller à ce que l'État péruvien respecte l'intégrité physique et territoriale des PIACI, conformément à la loi.

traduction carolita d'un article paru sur Elorejiverde le 21/12/2017 : 

Rédigé par caroleone

Publié dans #ABYA YALA, #Pérou, #Peuples originaires, #Peuples isolés

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article