Monde autochtone 2017 : Le Cameroun

Publié le 28 Novembre 2017

famille de pygmées Baka- Par --Earwig 21:15, 12. Feb. 2009 (CET) — Photographie personnelle, Attribution, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=11434216

Hawe Bouba

Parmi le plus de 20 millions d’habitants du Cameroun, il y a certaines communautés qui sont identifiées comme des peuples autochtones. Ceci inclus les chasseurs/cueilleurs (pygmées), les Mbororos éleveurs qui sont des nomades et semi nomades et les Kirdi qui sont considérés comme des gens de montagnes. La Constitution de la république du Cameroun utilise les termes autochtones et minorités dans son préambule ; par ailleurs, il n’est pas claire à qui ces termes se réfère. Néanmoins, avec les développements dans le droit international, la société civile et le gouvernement utilise ces termes pour se référer aux groupes mentionnés.

Ensemble, les pygmées représentent 0,4% de la population du Cameroun.

Ils sont subdivisés en 3 groupes : les Bagyelis ou Bakola qui sont estimé à un nombre de 4 000 personnes ;

les Baka également estimés à 4 000, et les Bedzan estimés à 300 personnes.

Les Baka vivent dans les régions du Sud et de l’Est du Cameroun.

Les Bakola et Bakoli vivent sur un espace de 12 000 Km2 dans le Sud Cameroun, particulièrement dans les districts d’Akom II, Bipindi, Kribi et Lolordolf. Finalement, les Bedzan vivent dans la région du Centre, jusqu’au Nord-Ouest du Mbam dans la région du Ngambé Tikar.

Les Mbororos qui vivent au Cameroun sont estimés à un nombre de plus d’un million (1 000 000) de personnes et constitue environ 12% de la population Camerounaise. Ils vivent autour des frontières du Nigéria, Tchad et la République Centre Afrique.

Trois groupes des Mbororo vivent au Cameroun, les Wodaabe dans la région du Nord, les Jafun, qui vivent au Nord-ouest, Ouest, Adamaoua, Est et les Galegi communément appeler les Aku qui vivent dans les Régions du Nord-Ouest, Ouest, Est, Adamawa et le Nord. Les communautés Kirdi qui vivent sur les montagnes du Mandara) dans la région de l’Extrème Nord du Cameroun. Leur nombre n’a pas connus. Le Cameroun a voté en faveur de la Déclaration des NU sur les droits des peuples autochtones en 2007 mais n’a pas ratifié la Convention 169 de Ilo.

 

LIRE LE RAPPORT

 

Thèmes qui y sont abordés : 

Les changements législatifs et les Programmes de politique nationale

REDD+ et les changements climatiques

Mobilisation des peuples autochtones

La représentation et participation des peuples autochtones dans la prise de décision

La grève civile et ses conséquences sur les peuples autochtones

Les projets de développement qui affectent les chasseurs-cueilleurs

 

Sur le blog

Baka

Par Spiridon Ion Cepleanu — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=17363197

Rédigé par caroleone

Publié dans #Cameroun, #Peuples originaires

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article