L’écho des palmiers : Le cèdre rouge de l’ouest, l’arbre de vie

Publié le 27 Novembre 2017

Par rachel_thecat — The Kalaloch Cedar, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=31880201

Par rachel_thecat — The Kalaloch Cedar, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=31880201

Le thuya plicata, au Canada est appelé cèdre rouge.

Pour les peuples indigènes de la côte pacifique nord-ouest, il est très certainement « l’arbre de vie ».

Il s’agit dans cet article du thuya plicata ou thuya géant de la famille des cupressacées, présent sur la côte pacifique de la Colombie britannique au Canada et sur les versants des Montagnes Rocheuses.

 

 

A primitive Quinault- Curtis- Chez tous les Salish de la côte, la robe aborigène des femmes était un kily descendant jusqu'aux genoux en écorce de cèdre. Elles ne portaient aucun autre vêtement, sauf lorsque le froid ou la pluie rendait nécessaires les couvertures en poils de chèvre ou en fibre végétale ou encore les capes.

A Nakoaktok chief's daughter Ccurtis- Lorsque le grand chef des Nakoaktok tient un potlatch (cérémonie de distribution de propriétés à tout le peuple) sa fille aînée trône ainsi, supportée symboliquement par les têtes de ses esclaves. Ici la cape de la jeune fille, les planches et les sculptures sont en cèdre.

Canoeing on Clayoquot sound Curtis- Deux femmes Hesquiat rentrent chez elles avec le produit d'une journée de travail passée à ramasser de la nourriture et de l'écorce de cèdre pour confectionner des nattes.

Les peuples utilisent toutes les parties de cet arbre pour accompagner tous les aspects de leur vie : la construction, les vêtements, les objets utilitaires, les cordes, les remèdes, les masques rituels, les cérémonies, les chapeaux, les capes, les totems, les canoës.

Une prière de respect et de gratitude accompagne toujours la récolte de la partie désirée. Les peuples de la côte pensaient que si le cèdre était récolté de façon impropre et sans respecter l’arbre la personne qui avait abattu l’arbre serait maudite par d’autres cèdres.

Dans les prières et dans les rituels (comme dans la hutte à sudation) le cèdre était brûlé avec du foin d’odeur et d’autres plantes afin que la fumée porte les prières au créateur.

Il était brûlé également pour chasser les énergies négatives et pour inaugurer les énergies positives. Des branches de cèdre étaient agitées pour purifier les maisons.

Parfois il était mêlé a de la sauge et répandu dans les huttes à sudation.

Le bois servait à faire des planches pour la construction des maisons est imputrescible.

Les canoës étaient creusés dans d’énormes troncs, ils servaient aussi bien sur l’océan que sur les rivières, pour la chasse aux mammifères marins entre autres.

totem Salish de la côte en cèdre rouge- Par Andres Rueda — Coast Salish House Posts of Red Cedar - British MuseumUploaded by Jacopo Werther, CC BY 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=25083403

Les mâts totémiques dépendaient également de cet arbre. Ils avaient des fonctions sociales et culturelles et pouvaient atteindre plusieurs mètres de hauteur.

 

image

Des boîtes et des coffres étaient confectionnés en bois plié, ils servaient à la vie de tous les jours, et pour les cérémonies. Les boîtes en bois plié sont fabriquées par les cultures de la côte nord-ouest. Trois sillons ou rainures sont creusés dans une planche de cèdre rouge ou jaune. La planche est assouplie sous l’action de la vapeur et pliée pour former trois coins. Le quatrième coin est chevillé et cousu, une base est formée et un couvercle ajusté pour refermer la boîte.

Des objets en bois de cèdre étaient échangés lors des potlatchs.

Danseurs masqués Kwakiutl Curtis- Ces deux officiants masqués de la danse de l'hiver incarnent de gigantesques oiseaux mythiques réalisés en bois.

Kwaxalanukwame’ ‘Namugwis, le chef William T. Cranmer, fils de Pal’nakwala Wakas, le chef Dan Cranmer qui organisa le potlatch de 1921 ayant conduit à la cession forcée de centaines d’attirails de potlatch et à l’arrestation de 45 personnes (sur ces 45 inculpés, 22 reçurent une peine avec sursis, 3 furent renvoyés en appel et 20 furent conduits à la prison d’Oakalla près de Vancouver).

Le chef Cranmer porte un collier d’écorce de cèdre et une coiffure du même matériau, ornée de grands morceaux de coquilles d’ormeau et de peaux d’hermine blanches.

Totems et maison en bois à Alert bay dans le village de Nimkish sur l'île Cormorant. Curtis

 

Des masques étaient portés lors des danses rituelles, ils étaient très ingénieux et perfectionnés.

Les racines, les écorces, les branches étaient travaillées et tissées, mêlées à d’autres fibres pour confectionner des objets utilitaires ou des vêtements, des chapeaux, des imperméables car les fibres du thuya gonflent sous la pluie et comblent les interstices. Des paniers et des cordes étaient confectionnés avec ces matériaux également.

sculpture Nisga'a Par Urban — Photographie personnelle, CC BY-SA 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=1059756

 

coffre- Par Joe Mabel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12382418

 

Vannerie Makah- Par Joe Mabel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=12239647

L’écorce

 

Par Tomwsulcer — Travail personnel, CC0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=19088119

La partie tendre de l’écorce, filandreuse de l’intérieur de celle-ci était récoltée pour garnir les couches des bébés.

Les arbres n’étaient jamais abattus inutilement et avant d’en abattre un, un test était fait pour vérifier l’âge canonique de l’arbre en creusant une cavité dans le tronc et en y allumant un feu. Si la fumée remontait jusqu’à la cime de l’arbre, il ne servait à rien de le couper car le bois était inutilisable.

 

image

 

planche découpée à même l'arbre

Avant de prélever des bandes d’écorces nécessaires à la vannerie, une bande test était réalisée. Si l’écorce se décollait mal, cela voulait dire que l’arbre n’était pas prêt. Les planches pour les maisons étaient parfois façonnées à même l’arbre. Celui-ci continuait ainsi à vivre avec cette blessure.

L’arbre de vie

 

 

Par Alfred Carmichael — http://en.wikipedia.org/wiki/File:Cedar_bark.png, Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=8574319

Pour les amérindiens de la côte nord-ouest, le cèdre rouge est avec le saumon, la ressource principale pour leur subsistance.

Le cèdre a un bois léger ce qui en fait un matériau d’excellence pour fabriquer les maisons longues. Le grain du bois est droit et uniforme, l’odeur est agréable et il est résistant à la pourriture.

Le bois de cœur est rosé ou brun rouge/brun chaud fondé, l’aubier est mince, de couleur blanc jaunâtre avec une odeur très distincte. Le bois se fend facilement, retient bien les clous et la peinture.

Par U.S. Geological Survey — Digital representation of "Atlas of United States Trees" by Elbert L. Little, Jr. [1], Domaine public, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=9102769

C’est un arbre originaire des régions occidentales de l’Amérique du nord, depuis le sud de l’Alaska et la Colombie britannique jusqu’au nord de la Californie, à l’intérieur du continent jusqu’à l’ouest du Montana et de Idaho et la province canadienne de l’Alberta. C’est un des arbres les plus répandus dans la région nord-ouest du Pacifique américain, il est associé au sapin de Douglas, au tsuga de l’ouest et au sapin de Vancouver. Il pousse dans des forêts luxuriantes. C’est une espèce ripicole que l’on trouve au bord des cours d’eau, dans les forêts marécageuses de son aire d’origine. Il peut reproduire une ombre épaisse.

Il a été introduit dans des régions tempérées : dans l’est des Etats-Unis, en Europe occidentale, en Australié, en Nouvelle-Zélande, en Europe en 1853.

Description

 

Par Walter Siegmund (talk) — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=4179074

 

Taille : jusqu’à 60 mètres de haut

Diamètre du tronc : jusqu’à 3 mètres

Age : de 300 à 700 ans

Pousse : il peut atteindre 7 mètres en 20 ans

Feuillage : de couleur foncée, rameaux aplatis couverts de feuilles en forme d’écailles disposées en paires opposées. Les rameaux sont verts tachés de blanc en dessous.

Cônes : 15 à 20 mm de long, 4/5 mm de large, élancés formés d’écailles imbriquées.

 

le plus grand thuya du monde- Par Wsiegmund — Self-published work by Wsiegmund, CC BY 2.5, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=334618

Le plus vieux cèdre rouge est un arbre situé dans Quinault lake cedar : il mesure 53 mètres et le diamètre de son tronc mesure 5.94 m.

Statut UICN : préoccupation mineure

C’est un arbre qui se marcotte bien car il conserve ses branches basses. Ces marcottes peuvent reproduire des individus entiers. Un arbre-mère peut former des touffes denses avec de nombreux troncs dont certains pourront le reproduire lorsqu’il déclinera.

Utilisations

Il est souvent utilisé comme arbre d’ornement, pour faire des écrans et des haies assez hautes.

Le bois est utilisé pour faire des tuiles, des bardages, des boiseries, des meubles légers, des tables d’harmonie de guitare.

source : wikipedia

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Un article qui gagne à être connu..
Une pensée pour Coco..
Bien à vous
Louis
C
Merci à vous.