Poésie amérindienne : Melissa Tantaquidgeon Zobel

Publié le 8 Décembre 2017

Mélissa est née en 1960 au sein de la nation Mohegan dans le Connecticut

Elle est auteure, historienne, conteuse Mohegan ainsi que médecin traditionnel de ce peuple et historienne tribale. Elle dirige également un département de programmes culturels et communautaires pour la tribu.

Ces ouvrages oubliés traitent de la biographie historique, de la voie de la médecine avec Medicine trail la vie et les leçons de Gladys Tantaquidgeon, elle a écrit également un roman futuriste Oracles.

Elle est la première amérindienne nommée à la commission historique du Connecticut.

Elle a reçu le premier prix Chief Little Hatchet décerné pour ses contributions au succès et la survie du peuple Mohegan.

Sur la perte de ma langue

Poème dédié à Djits Bodernasha (Flying Bird) dernier locuteur de la langue mohegan-pequot


La vipère aux yeux verts lèche
les commissures de ma bouche.
Son venin gluant suinte sur ma langue
comme des aiguilles et des épingles visqueuses,
hérissées, qu'est-ce qui a bien pu sortir
librement de ces lèvres -
chants, prières, mensonges, mots d'amour
et d'espoir.
Les voix de mon coeur s'étranglent sur des boues pâteuses
comme Jeebi-Shkook* tout proche tait sa respiration,
Mais elles ne mourront pas.
Les Grandes, les Vieilles, les petites
toutes, ensemble, pépiant pitoyablement :
"Que faire maintenant, la fille est muette, elle ne peut
pas transmettre l'histtoire ?"
Alors, dans ma tombe vivante, je dois les aider,
et déglutir ce poison coagulé au fond de ma gorge
pour pouvoir leur parler à Mundunog*

Où j'apprendrai enfin l'Histoire.

Melissa Tantaquidgeon Zobel



* esprit mauvais du serpent
* mundunog, le pays des esprits

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article