Mexique- Les investisseurs refusent l'eau potable aux indigènes du Chihuahua

Publié le 12 Octobre 2017

Ville de México/Desinformémonos. Cinq investisseurs ont été accusés d'avoir empêché les populations autochtones d'accéder à l'eau potable dans la communauté de Mogótavo dans la Sierra Tarahumara, après avoir pris possession du territoire et déclaré aux autorités judiciaires que n'existait pas le dit village.

"Les propriétaires présumés, lorsqu'ils comparaissent devant le tribunal, soulignent, par l'intermédiaire de leurs représentants, que Mogótavo n'existe pas, qu'ils n'ont pas besoin d'eau potable et qu'ils envahissent leurs terres", ont expliqué les représentants de la communauté.

Les investisseurs mentionnés sont le président du Comité directeur d'État (CDE) du PRI, Omar Bazán Flores, et l'ancien député local et candidat à la mairie de Delicias, Ricardo Orviz Blake, ainsi que Ricardo Valles Alvelais, Agustín López Daumas et Jesús Alberto Cano Velez.

A plusieurs reprises, les autochtones ont été amenés à dénoncer l'impact environnemental et sanitaire de la construction de projets touristiques dans la communauté, qui n' a été consultée pour aucun des travaux.

L'année dernière, ils ont déposé un recours pour violation du droit à l'eau potable, initialement contre le Conseil central de l'eau et de l'assainissement (JCAS), la Commission nationale de l'eau (Conagua), le Président de la République et le gouverneur de Chihuahua.

Par la suite, la communauté a élargi la plainte contre le Comité de régulation et de suivi des infrastructures autochtones, le délégué d'État de la Commission pour le développement des peuples autochtones et Ricardo Orviz Blake, en tant que tiers lésés.

Ils ont assuré qu'ils continueraient à lutter pour la reconnaissance de leurs droits humains, y compris l'accès à l'eau potable. Ils ont également exigé que les autorités tiennent compte des peuples indigènes dans la construction de projets sur leurs terres, par le biais de consultations libres, préalables et éclairées, conformément aux multiples traités internationaux ratifiés par le Mexique.

traduction carolita d'un article paru dans Desinformémonos le 11 octobre 2017 : 

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article